Site de rencontre pour trouver une deuxième femme : multiculturalisme ou bigamie ?

© Secondwife.com

La bigamie au Royaume-Uni est un délit pénal qui peut valoir jusqu’à sept ans de prison. Pourtant, les représentants du gouvernement ferment les yeux sur ce qu’il se passe, a déclaré Robin Tilbrook, chef du Parti démocrate anglais, à RT.

Un homme d’affaires musulman basé au Royaume-Uni a lancé un site de rencontre permettant à ses membres de trouver une deuxième femme. Bien que la bigamie soit illégale dans le pays, ce service a déjà attiré beaucoup d’attention.

RT : La bigamie est illégale au Royaume-Uni. Pourquoi ce site internet marche-t-il aussi bien ? La loi devrait-elle être modifiée ?

Ce site internet va inciter les gens à enfreindre la loi

Robin Tilbrook (R. Tb.) : Selon moi, non seulement c’est illégal mais c’est aussi un délit pénal qui peut valoir jusqu’à sept ans de prison. Ce site internet va soit inciter les gens à enfreindre la loi sur la bigamie, soit devenir accessoire pour ceux qui ont déjà franchi le pas. Je pense que c’est un cas où différentes règles sont appliquées à différents groupes de personnes…

RT : Le Royaume-Uni est une société multiculturelle, n’est-ce pas ? Peut-être que cette loi devrait être revue ?

R. Tb. : Le multiculturalisme est différent de la multiethnicité. Le multiculturalisme est une sorte de doctrine d’Etat, où les différentes cultures d’une société doivent être traitées avec la même importance et au même niveau. D’un point de vue légal, on se retrouve dans une situation complètement incohérente. D’après l’état de droit, tout le monde doit être traité sur un même pied d’égalité, alors que dans le multiculturalisme ce n’est pas le cas. En tant que parti [politique] nous refusons ce type de traitement inégal.

Les représentants du gouvernement permettent aux musulmans de prendre différentes femmes aux frais du contribuable


RT : Si vous voulez intégrer la population musulmane dans la société britannique, les Britanniques ne devraient-ils pas penser à accepter la bigamie ?

R. Tb. : Les représentants du gouvernement, au lieu d’appliquer la loi, ferment les yeux sur ce qu’il se passe, en l’autorisant, la facilitant en attribuant des allocations… comme par exemple des allocations au logement pour la deuxième, troisième ou n’importe quel nombre de femmes qu’ils autorisent, permettant ainsi aux musulmans de prendre différentes femmes aux frais du contribuable.

LIRE AUSSI : L’hypocrisie à l’allemande : il y a peu, Angela Merkel disait que le multiculturalisme avait échoué

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales