Les crises migratoires à répétition sont engendrées par l'impérialisme occidental

Des migrants clandestins dans un centre libyen de rétention Source: Reuters
Des migrants clandestins dans un centre libyen de rétention

La pression migratoire sur l’Europe augmente. De nouvelles tentes sont plantées par les réfugiés au cœur de Paris. Interrogé par RT, l’analyste politique Gearoid O'Colmain explique que l'impérialisme occidental ne leur a pas pas laissé d’autre choix.

RT France: Est-ce que vous pensez que Paris est en train de devenir l'arrière cour de Calais ?

Gearoid O'Colmain : C’est une certitude parce qu’il faut savoir que la France a déstabilisé pratiquement toute l’Afrique. Il faut souligner le fait qu’il y a eu la crise en Côte d’Ivoire en 2010, la guerre contre la Libye, il y a plusieurs guerres pratiquement secrètes…

Maintenant il y une déstabilisation massive du Cameroun, donc il y a plusieurs Etats ciblés par l’impérialisme occidental en Afrique qui engendre toutes formes de misère, de terrorisme etc... Donc, en fait, sivous voulez, ces réfugiés sont des réfugiés politiques. Tous ces réfugiés qui arrivent en Europe sont des gens qui sont en train de fuir l’impérialisme occidental qui est imposé par des dictateurs fantoche qui suivent les ordres de Paris, Bruxelles et Washington.

RT France: Pourquoi tous ces migrants illégaux, malgré les mesures prises par l’UE, continuent à risquer leur vie pour atteindre l’Europe ?

Gearoid O'Colmain : Ces gens sont en train de fuir des conflits qui servent les intérêts des Occidentaux. Les puissances occidentales ont un projet en Afrique d’une forme de recolonisation qui s’appelle Africom. Partout maintenant, la Corne de l’Afrique est ciblée par cette politique de déstabilisation. Ils ne viennent pas pour profiter du système, ils viennent seulement parce que nous ne leur avons pas laissé d’autre choix. Ils fuient la politique occidentale envers l’Afrique. Avant la soi-disant «révolution» libyenne de 2011 qui a été orchestrée par les Etats-Unis et leurs alliés, la Libye était le pays le plus riche d’Afrique. Ce pays a été annihilé.

Maintenant, on peut constater un chaos absolu en Libye. Mais ce n’est pas le seul cas. Vous avez aussi des milliers de personnes qui fuient la pauvreté imposée par des institutions financière occidentales. Ils viennent là parce qu’ils suivent leur argent, parce qu’ils étaient dépouillés par l’OTAN et les entreprises occidentales.

RT France: Un chroniqueur du journal britannique «The Sun» a comparé les migrants à des cafards. Comment pourriez-vous expliquer une telle attitude envers les migrants?

Gearoid O'Colmain : Nous constatons la popularité croissante de l’extrême droite dans tous les pays européens. Et cela est symptomatique de la crise du capitalisme. Quand le capitalisme est en situation de crise, il fait appel à l’extrémisme pour imposer son diktat à la population. Et l’extrême droite est une expression de ce phénomène, elle place l’immigration au cœur du débat du public en prononçant des appels à l’expulsion massive. L’immigration est un problème, mais on ne précise jamais que c’est avant tout un problème pour les immigrés. Ils ne veulent pas du tout être ici, ils préféreraient rester chez eux et avoir une belle vie. Mais ils sont forcés de venir.

L’élite dirigeante se sert du racisme et des provocations racistes afin de diviser pour mieux régner et de maintenir leur emprise sur le pouvoir, et leur emprise sur l’Afrique en particulier. Ainsi, le racisme est un symptôme d’une société en crise. Et la société occidentale s’est plongée dans une crise profonde. Les élites dirigeants veulent attirer l’immigration mais veulent que les communautés soient divisées, parce que l’immigration fait pression sur le prix de la force de travail, la baisse du coût du travail est un objectif majeure de la classe politique. Cependant, l’objectif est aussi d’inciter au racisme, ils veulent que les gens soient divisés entre blancs, arabes, noirs et autres, pour qu’ils ne puissent pas comprendre quelle est vraie raison de leur misère et des problèmes sociaux. Et dans des sociétés multiculturelles comme la France ou le Royaume-Unis, c’est impératif du point de vue de la classe dirigeante.

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales