Pour Gérard Filoche, François Hollande casse ce que François Mitterrand et Léon Blum ont accompli

© JACQUES DEMARTHON Source: AFP

François Hollande a tenu un discours pour clôturer un colloque sur la gauche au pouvoir, mais pour Gérard Filoche, membre du bureau national du Parti socialiste et ancien inspecteur du travail, le président n'a rien d'un homme de gauche.

RT France : François Hollande peut-il avoir le même destin que François Mitterrand et être plus apprécié après son mandat ? Comment expliquez-vous que les hommes de gauche soient toujours plus populaires une fois qu’ils ne sont plus en fonction ?

Gérard Filoche (G.F.): Je ne pense pas que François Hollande sera plus populaire après son mandat. Sous François Mitterrand nous avons gagné des choses très importantes : réduction du temps de travail, augmentation des salaires, amélioration du code du Travail. Je ne vois pas ce qu’on a gagné avec François Hollande, donc il n’y a aucune chance pour qu’il soit plus apprécié après son mandat.

Je ne vois pas ce qu’on a gagné avec François Hollande

Ceux qui restent et qui sont populaires, sont les hommes de gauche qui ont apporté quelque chose au salariat. François Hollande n’a aucune chance d’être plus populaire, vu qu’il casse ce que François Mitterrand et Léon Blum avaient mis en place.

RT  France : Pensez-vous que les différentes opérations de communication de ces dernières semaines vont fonctionner ? François Hollande peut-il à nouveau rassembler la gauche comme en 2012 ?

G.F. : Non, il n'y a aucune chance. Des millions de nos électeurs sont déçus, il y a un million trois cent mille chômeurs en plus, les salaires ont été bloqués, les riches se sont enrichis. Pour faire revenir nos électeurs, il faut inverser cette tendance, sinon il n’y a aucune chance. Et ce n’est pas l’agitation médiatique qui fera revenir nos électeurs. 

RT France : Comment voyez-vous l'avenir de la gauche ? Que prédisez-vous pour 2017 ?

G.F. : Il faut augmenter les salaires, revenir à la retraite à 60 ans, avoir un salaire minimum à 1 800 euros, passer à la semaine de 32 heures et avoir un salaire maximal équivalent à 20 fois le SMIC. Ce sont des mesures de bons sens, nous sommes un pays riche, il faut répartir les richesses. Si on ne répartit pas les richesses, on fait une politique de droite et c'est comme cela qu'on accroît les divisions. Si on est de gauche on répartit les richesses, et c’est ce que je propose pour 2017 parce que ça n’a pas été fait en cinq ans.

François Hollande est perdu et perdant, la gauche ne pourra pas se réunir autour de lui.

Il faut trouver un accord pour avoir une politique de gauche autour d’un candidat qui puisse gagner puisque le président est perdant. Il faut un candidat unique de la gauche. Parce qu'avec des scores comme 11% pour Jean-Luc Mélenchon et 15% pour François Hollande tout le monde perd, ce serait un désastre et il faut éviter ça. Une candidature unique qui passe par une primaire ouverte à gauche.

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales