Inventeur du meldonium : «Ce n’est pas un produit dopant, il protège les athlètes»

Ivars Kalvins, inventeur du meldonium
Ivars Kalvins, inventeur du meldonium

Le meldonium est qualifié de produit dopant «soit à cause de l’aggravation des relations Est-Ouest, soit par l’influence d’entreprises pharmaceutiques qui aimeraient le voir disparaitre du marché», dit l’inventeur du médicament Ivars Kalvins à RT.

RT : Monsieur le professeur, quand avez-vous inventé ce médicament et dans quel but ?

Ivars Kalvins : Nous avons découvert le meldonium en 1984, ce qui signifie que cette préparation est sur le marché depuis déjà 32 ans. Et pendant tout ce temps, il n’y a pas eu de doutes quant au fait que ce médicament est très efficace pour les maladies vasculaires et c’est l’un des médicaments les plus répandus dans les pays de l’ex-Union soviétique.

RT : Pourquoi ce médicament est-il utilisé par les athlètes ? Avez-vous envisagé qu’un jour ce médicament puisse devenir un produit dopant ?

I.K. : En temps normal, ce médicament est utilisé par des gens souffrant d’insuffisance cardiaque, d’arrêts cardiaques, ou par des patients ayant été victimes d’un infarctus du myocarde. Mais les athlètes utilisent ce produit pour se protéger durant les entraînements, parce qu’ils travaillent très dur, à la limite des capacités physiques du corps humain. Par conséquent, il est très important de protéger le cœur des athlètes dans les cas où la demande en oxygène serait nettement plus élevée que son approvisionnement, ce qui se traduit par une ischémie ou par le manque d’oxygène dans les cellules du cœur. Dans ce cas, les cellules du cœur et des muscles commencent à mourir et l’être humain souffre alors d’un infarctus du myocarde, et qu’il s’agisse d’un infarctus plus ou moins important, l’homme en question est perdu pour le sport. Par conséquent, les athlètes l’utilisent et j’en suis très fier. Je suis content de pouvoir protéger leur santé durant le processus d’entraînement, et aussi, durant les évènements sportifs lorsqu’ils surpassent leurs capacités humaines.

Si vous utilisez des produits dopants, vous pouvez immédiatement accroître vos performances, vos capacités, ce qui n’est pas le cas du meldonium 

Ce médicament est très efficace pour les maladies vasculaires, tout le monde prenait du meldonium à cette fin, mais cela ne fait pas de lui un produit dopant. Si on parle de droits de l’Homme, alors un athlète est aussi un être humain et il a le droit de préserver sa santé, même si ses conditions de travail font qu’il est toujours obligé de travailler au-delà de la limite de ses capacités.

RT : Combien de personnes dans le monde utilisent ce médicament ?   

I.K. : C’est un médicament largement répondu dans notre pays, ainsi que dans les pays de l’ex-union soviétique, mais dans l’ensemble, je ne connais pas les chiffres précis concernant le nombre d’utilisateurs. Mais Greendex a produit près de 2 millions de lots du médicament, ce qui veut dire que près de 2 millions de personne l’utilisent. 

RT : Pourquoi à votre avis on a commencé à considérer ce médicament comme un produit dopant ?

I.K. : Cette affaire peut être due à deux facteurs. Il y a premièrement un facteur purement politique avec l’aggravation des relations Est-Ouest. Deuxièmement, il peut s’agir de l’influence d’entreprises pharmaceutiques qui voient d’un mauvais œil le meldonium, qui est l’unique médicament dans son genre. C’est un produit très populaire. Si on le sort du marché, la place sera alors libre pour un autre médicament.

Encore une fois, le meldonium n’est pas un produit dopant. La grande différence entre médicaments et produits dopants c’est que tous les produits dopants utilisés par des athlètes nuisent à leur santé sur le long terme. Le meldonium est l’opposé de cela. Il permet aux gens de préserver leur santé en cas d’effort trop intense. Et cela ne s’apparente pas à une augmentation des performances, parce que si vous utilisez des produits dopants, vous pouvez immédiatement accroître vos performances, vos capacités, ce qui n’est pas le cas du meldonium, qui vous permet de suivre des entraînements très difficiles, sans endommager votre cœur au cas où vous dépasser les limites du corps humain.

Lire aussi : Agence mondiale antidopage : les athlètes russes pourraient être exclus des Jeux Olympiques de Rio

 

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales