Agence mondiale antidopage : les athlètes russes pourraient être exclus des Jeux Olympiques de Rio

Agence mondiale antidopage : les athlètes russes pourraient être exclus des Jeux Olympiques de Rio Source: Reuters

Suite à des cas de dopage dans le sport russe, il est possible que les athlètes russes ne puissent participer aux Jeux Olympiques d'été 2016 au Brésil, a déclaré le chef de la Commission indépendante de l’Agence mondiale antidopage (AMA) Dick Pound.

«A mon avis, les Russes ne participeront pas aux Jeux Olympiques de 2016. L'Association internationale des fédérations d'athlétisme et l’AMA ne vont pas risquer de perdre leur réputation», a déclaré Dick Pound, ex-président de l’AMA et actuel responsable d’une commission indépendante de l’agence, le 9 mars face aux journalistes

«En Russie, on pense probablement que toutes les contradictions disparaîtront d’elles-mêmes et que la question de la participation des Russes aux Jeux Olympiques de Rio n’apparaîtra plus», a-t-il indiqué.

Le chef de la commission a estimé que «le système de la Russie est plein de corruption». «Dans une certaine mesure, il y reste encore un mur de négation», a-t-il ajouté.

Février dérnier, L'Association internationale des fédérations d'athlétisme (AIIF) a publié une liste de 4 027 athlètes russes qui ne pourront pas représenter le pays à l'échelle internationale. Selon l'AIIF, cette liste, établie suite à la suspension de la Fédération russe d'athlétisme, accusée de dopage organisé, «n'est pas exhaustive». Parmi eux, la double médaillée olympique Yelena Isinbayeva qui a déclaré d'être prête à aller jusqu'au tribunal pour revendiquer ses droits.

En novembre 2015, après une enquête, l’Agence mondiale antidopage (AMA) a accusé la Russie de plusieurs violations des règles contre le dopage. Par conséquence, l'IAAF a suspendu les athlètes russes dopés de toutes les compétitions.

A l’origine du scandale, on trouve l’athlète russe Yulia Stepanova, suspendue pour dopage, et son mari, licencié de l’agence russe de lutte contre le dopage (RUSAD), qui ont demandé l’asile politique au Canada. Leurs témoignages ont servi de base à un documentaire allemand qui a mis en évidence certaines pratiques de dopage en Russie et déclenché ce scandale, ainsi que le lancement d’une enquête indépendante de l’AMA.

Lire aussi : Contrôlée positive, Maria Sharapova perd ses sponsors un par un

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»