Des feux de circulation au sol pour éviter des accidents aux accros du portable

La ville d'Augsburg en Allemagne applique une solution pour prévenir des accidents tragiques guettant les internautes marchant la tête penchée sur leurs appareils.

Pendant que des internautes risquent leurs vies à naviguer sur leurs portables la tête penchée vers leurs résultats de recherches, tout en déambulant à travers les 1000 dangers urbains, une ville d'Allemagne a trouvé une solution pour leur épargner des soucis. Ces nombreux inconscients du danger obnubilés par leur connection wi-fi portent désormais un nom en anglais: les smombies, compression délicieuse entre les smartphones et les zombies. Baptisons-les zombnautes en français!

Une première solution

Pour les aider dans leur démarche non-sécuritaire entre les vélos, motos, automobiles et autres véhicules plus solides qu'eux, la ville d'Augsburg en Allemagne vient d'installer ses premiers feux de passage de tramways au sol, qu'ils pourront désormais voir en périphérie de leur monolithe bourré d'applications distrayantes, sans même relever la tête!

Des précédents tragiques

La ville n'a fait que réagir à une réalité de plus en plus alarmante. Au mois de mars, une adolescente de 15 ans s'est fait mortellement renverser par un tram, alors qu'elle regardait son téléphone, en portant en plus des écouteurs, a rapporté le Süddeutsche Zeitung. Puis dans la ville même à l'origine de la solution originale, deux piétons se sont fait renverser en deux occasions différentes dans des situations similaires, avec des conclusions moins tragiques.

Le représentant de l'administration civile Tobias Harms a déclaré au Augsburger Allgemeine : «Nous comprenons que les feux de trafic habituels ne suffisent plus et sortent du champ de vision de plusieurs piétons de nos jours.» Un citoyen de la ville abondait dans le même sens: «Ça fait beaucoup de sens. Tout le monde peut maintenant voir des adolescents traverser la rue tête baissée sur des feux rouges. Ceci devrait les aider à savoir quand s'arrêter.»

La solution n'est que partielle

Par contre, la seule adolescente interrogée n'a même pas remarqué les nouveaux feux de signalisation au sol, montrant son degré d'isolation au monde qui l'entoure. «Peut être qu'on les verra mieux la nuit», conclut-elle, avant de continuer son chemin à travers les hasards de la ville.    

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales