Munich adopte à son tour les feux tricolores «gay-friendly»

Des feux de signalisation Gay-Friendly© Heinz-peter Bader
Des feux de signalisation Gay-Friendly

Après Vienne, c'est au tour de la capitale de la Bavière d'installer des feux de signalisation représentant des couples du même sexe.


Des feux de signalisation représentant des couples gay et lesbiens se tenant par la main ont fait leur apparition à Munich, en Allemagne. D'après le portail d'informations de la communauté homosexuelle «Pink News», le conseil municipal a décidé d'équiper les passages piétons de ces feux à la veille de la Gay Pride (défilé annuel de la fierté gaie NDLR) qui se tiendra ce samedi 11 Juillet .

L'initiateur du projet est le Parti des «Verts» allemand, tandis que de nombreux membres de l'Union chrétienne-sociale (CSU) de Bavière se sont soulevés contre le projet dont la réalisation a quand même coûté 10 millions d'euros à la capitale bavaroise.

Il est à noter que les images traditionnelles des feux de circulation «standarts» pourront être remises en place à tout moment, puisqu'il suffit simplement pour cela de remplacer les verres des feux tricolores.

Des feux de circulation «gay» avaient déjà été instalés à Vienne, en Autriche, en mai dernier, en vue du concours de l'Eurovision, remporté l'année précédente par le candidat transexuel Thomas Neuwirth sous le pseudonyme de Conchita Wurst (Conchita Saucisse NDLR). La ville de Salzbourg avait également suivi.

En raison de la popularité de ces feux «gay-friendly» parmi les habitants, les autorités ont décidé de ne pas les démanteler une fois le concours de chant terminé, comme cela était initialement prévu. 

En Allemagne, les mariages homosexuels sont interdits, mais depuis 2001, les représentants de la communauté LGBT (Lesbiennes-Gays-Bisexuels-Transgenres-Transexuels) peuvent procéder à l'enregistrement d'un partenariat civil. Depuis 2013, 35 000 unions de personnes de même sexe ont ainsi été célébrées outre-Rhin.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales