Découvertes encourageantes sur les propriétés du sirop d'érable contre la maladie d'Alzheimer

Au Québec, la saison des sucres qui annonce traditionnellement le printemps, s'achève déjà mais sur un espoir inattendu provenant de deux recherches scientifiques indépendantes menées au Canada et aux Etats-Unis sur le sirop d'érable.

A travers la province du Québec, la tradition annuelle des cabanes à sucre vient avec le printemps... Saviez-vous qu'il faut 40 litres d’eau d’érable pour produire un seul litre de sirop d’érable? Ou que le Québec a produit 71% de la production mondiale en 2015 ? 

Cabane à sucre traditionelle du Québec
Cabane à sucre traditionelle du Québec

Pendant qu'au printemps, les hormones bouillent dans notre corps en éveil après l'hibernation, la sève d'érable bout dans les chaudrons de toutes les cabanes du Québec. Cette tradition printanière nous vient des Autochtones qui connaissent depuis très longtemps les secrets du sirop d'érable. Ils ont découvert le Canada bien avant Jacques Cartier, alors peut-être que leurs chamans avaient découvert, eux aussi bien avant nos scientifiques, les propriétés médicinales du précieux liquide tiré du sang des arbres ?

Découvertes scientifiques récentes

L'équipe du chercheur Donald Weaver, basée à l'Université de Toronto, a découvert qu'un extrait de sirop d'érable empêcherait deux protéines (la bêta-amyloïde et la tau peptide) présentes dans le cerveau de s'agglomérer pour former les plaques caractérisant la maladie d'Alzheimer. Dans l'état de Rhode Island, aux Etats-Unis, le docteur Navindra Seeram a constaté de son côté que le même produit semblait protéger les cellules microgliales du cerveau des souris, dont le bon fonctionnement est crucial pour la protection contre la maladie dégénérative du cerveau et plusieurs autres problèmes neurologiques.

Ces études ont été présentées lors d'un symposium de l'American Chemical Society (ACS) en mars 2016 et devront évidemment être validées par des recherches plus poussées. Certains autres aliments naturels comme le thé vert, le vin rouge, les baies, la curcumine et les pommes grenades font aussi l'objet d'études pour leurs effets bénéfiques potentiels contre la maladie d'Alzheimer.

http://www.eurekalert.org/pub_releases/2016-03/p-cap031116.php

Un espoir prudent

Le président de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec est emballé par ces résultats: «La Fédération et les 7 300 producteurs de sirop d'érable vont investir dans la recherche scientifique pour mieux comprendre le lien entre notre produit et la santé. Nous savons déjà que le sirop contient une centaine d'éléments bioactifs, dont certains ont des propriétés anti-inflammatoires. La santé du cerveau est le sujet d'exploration le plus récent et nous sommes impatients d'en savoir plus sur les probables bienfaits du sirop d'érable en ce domaine !»

Du côté des internautes, on voit aussi d'un bon oeil les multiples propriétés thérapeutiques du sirop d'érable...

D'autres sont plus prudents. «Cette étude reste intéressante pour des pistes futures et la connaissance scientifique, mais il n'y a aucune indication pratique à en tirer car pour avoir l'équivalent de la quantité de ces composés bioactifs, il faudrait certainement avaler des litres de sirop d'érable, et si cela reste occasionnellement sur vos pancakes ne vous attendez pas à un miracle !», peut-on lire sur la page Facebook du site Naturacoach.

Ce n'est pas la première fois qu'on constate les bienfaits possibles du sirop d’érable sur la santé. En 2010, lors d'une autre conférence de l’ACS, le même Navindra Seeram révélait la présence dans le sirop de 13 composés antioxydants ayant des propriétés anticancérigènes, antibactériennes et antidiabétiques. D'autre part, des chercheurs de l’Université Laval de la ville de Québec ont aussi constaté que des antioxydants contenus dans le sirop d’érable aidaient les cellules du corps à absorber le glucose rapidement, avec le résultat suivant : une consommation de sirop d'érable fait moins augmenter le taux de sucre dans le sang que le sucre blanc ou le sirop de maïs, pour des quantités égales, cela va de soi.

La tire d'érable serait-elle aussi un médicament?
La tire d'érable serait-elle aussi un médicament?

Toutes ces découvertes et ce potentiel extraordinaire autour du sirop d'érable sont très encourageants pour la prévention éventuelle d'une maladie dégénérative affectant des millions de personnes dans le monde. Et même si on ne connait pas encore les effets réels du produit brut sur la santé, il ne faut surtout pas s'empêcher d'en consommer, parce que le mot «exquis» est encore trop faible pour décrire son effet sur les palais!

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales