L'ECHIQUIER MONDIAL. Rapprochement israélo-arabe : trahison ou convergence ?

La normalisation entre Israël et deux Etats arabes du Golfe, les Emirats arabes unis et Bahreïn, suscite autant d'espoirs que d'inquiétudes. Le nouveau partenariat risque en effet de bouleverser le paysage géopolitique du Moyen-Orient.

Une nouvelle ère commence dans les relations entre Israël et le monde arabe. Le 15 septembre, les Emirats arabes unis et Bahreïn signent chacun des accords de paix avec Israël, appelés accords Abraham. En plus d’une reconnaissance mutuelle, les signataires s’engagent à coopérer dans pratiquement tous les domaines, allant de la défense et l’économie au tourisme et à la santé. Au niveau régional, ce rapprochement inédit suscite des réactions contrastées : l’Egypte et Oman se disent favorables au marché tandis que la Turquie et l’Iran s’y opposent fermement. Ankara va jusqu’à menacer de rompre les relations diplomatiques avec Abou Dhabi ; Téhéran se sent aussi obligé de réagir, voyant dans ce nouveau partenariat une menace pour son influence dans la région.

Ce rapprochement inédit aura sans doute profondément affecté l'interminable conflit israélo-palestinien. Jadis assurée, la solidarité du monde arabe en faveur de la cause palestinienne se fissure de plus en plus. Ainsi, la Ligue arabe refuse de condamner la décision des Emirats et de Bahreïn même si la délégation palestinienne en a fait la demande expresse. Donald Trump, de son côté, se veut confiant et voit au contraire dans ces accords un facteur d'apaisement régional, promettant l'adhésion prochaine d’autres pays arabes aux accords Abraham.

Peut-on vraiment parler de la fin du dialogue israélo-palestinien dans le nouveau contexte de rapprochement entre Israël et les deux Etats arabes ? Comment Abou Dhabi et Manama expliquent-ils leur décision de s’ouvrir à Israël ? Quels avantages politiques et économiques ce nouvel accord promet-il à ses signataires ? Pour répondre à ces questions, Oleg Shommer interroge Karim Sader, politologue et professeur à l’université Saint-Joseph de Beyrouth.

L'ECHIQUIER MONDIAL. Japon : Yoshihide Suga, quel mandat après la décennie Shinzo Abe ?

Découvrir plus de programmes

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»