L'ECHIQUIER MONDIAL. Sida : est-on en train de gagner ou de perdre la guerre ?

Suivez RT France surTelegram

Plus de 30 ans après le début de la pandémie du sida, la victoire n’est toujours pas à l’horizon. Et ce, malgré certaines avancées majeures. Alors où en est-on dans actuellement dans ce combat mondial contre le VIH ?

Le nombre de nouvelles personnes contaminées par le VIH continue chaque année de baisser, et la proportion des malades recevant un traitement antirétroviral augmente. Pourtant, la victoire contre ce fléau est encore bien incertaine.

Si l’ONU parle de la fin du sida d’ici 2030, c’est que cet objectif, optimiste, a été officiellement fixé par plusieurs pays, comme les Etats-Unis, la France ou le Royaume-Uni. Est-il pour autant vraiment réaliste ?

En dépit de certaines avancées, la situation reste alarmante. Chaque année, des centaines de milliers de malades décèdent du sida à travers le monde. Des millions de personnes découvrent leur séropositivité. Au cœur des préoccupations se trouvent l’Europe de l’Ouest et l’Asie centrale où le sida gagne progressivement du terrain. En Afrique, certains progrès sont accomplis mais le nombre de personnes y vivant avec le VIH reste considérable : plus de 25 millions.

Autre point qui inquiète, les contributions des pays à l’ONUSIDA baissent d’un milliard de dollars en 2018. Conflits, violences, inégalités, freinent aussi considérablement les progrès. L’autre défi de taille est la stigmatisation que l’OMS qualifie même d'obstacle principal à la qualité des soins à apporter aux malades du sida.

Quelles sont donc les solutions envisagées pour limiter la progression du sida ? Pourquoi, malgré un engagement international, la fin du sida n’est-elle toujours pas visible à l’horizon ? Pour répondre à ces questions, Oleg Shommer reçoit Anne Sénéquier, chercheuse associée à l'IRIS.

L'ECHIQUIER MONDIAL. Bolivie : coup d’Etat ou transition démocratique ?

Découvrir plus de programmes

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix