Mistrals : la Russie pourrait sanctionner la France pour la non-livraison des navires

Le porte-hélicoptères de type «Mistral» «Sébastopol»© Grigory Sysoev Source: RIA NOVOSTI
Le porte-hélicoptères de type «Mistral» «Sébastopol»

Le ministre russe des Télécommunications Nikolaï Nikiforov a proposé d’introduire des sanctions contre la France et plusieurs sociétés françaises après le refus de Paris de livrer les porte-hélicoptères de type Mistral à la Russie.

Selon le journal russe Izvestia, le ministre russe des Télécommunications a écrit au vice-Premier ministre Dimitri Rogozine : «suite aux déclaration des responsables français concernant un éventuel refus de livrer les porte-hélicoptères de type Mistral dans le cadre des sanctions de l’Union européenne, je juge utile que la  envisage la possibilité de prendre des contre-mesures».

Nikolaï Nikiforov propose à la société russe Kosmitcheskaya Sviaz de couper les ponts avec l’opérateur français Eutelsat, ainsi que de renoncer à acheter le satellite Express-AMU2 au groupe européen EADS Astrium. Le total des contrats de bail d'Eutelsat en Russie se monte à 658,9 millions d’euro. Quant au satellite, il coûterait environ 60 millions d’euro à la Russie.

Le contrat portant sur la construction et la livraison des  a été conclu en 2011 entre la société française DCNS et la société russe Rosoboronexport. La France devait livrer le premier navire l’année dernière, mais a suspendu ses livraisons en raison de la guerre civile qui a miné le Sud-Est de l’Ukraine jusqu’à très récemment.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales