Iran : Téhéran ne cédera pas face à Washington dans les négociations sur le nucléaire

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif Source: RIA NOVOSTI
Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif

L’Iran ne cédera pas face aux Etats-Unis sur son programme nucléaire. C’est ce qu’a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif après la proposition de gel du programme nucléaire pendant 10 ans lancée par Barack Obama.

Selon l’agence IRNA, Mohammad Javad Zarif a déclaré : «L’Iran ne cédera pas aux demandes exagérées et illogiques avancées par ceux qui s’opposent aux négociations sur le programme nucléaire iranien». Le ministre iranien des Affaires étrangères a souligné que des «déclarations de ce genre pourraient miner la volonté du peuple iranien de posséder des technologies nucléaires pacifiques», avant de conclure que «les négociations sont sans doute le seul moyen de régler le problème nucléaire iranien. Il n’existe aucun autre choix».

Ces propos font suite à la proposition du président américain  de geler le programme nucléaire iranien pendant 10 ans.

Dès le début des négociations, Téhéran a souligné que son programme nucléaire revêtait un caractère pacifique. Ainsi, en septembre 2013, le ministre iranien avait déclaré au Conseil de Sécurité de l’ONU: «La vocation du programme nucléaire iranien est pacifique et nous le garantissons à la communauté internationale».

De son côté, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou séjourne à Washington où il doit prononcer aujourd’hui un discours devant le Congrès américain. Il entend appeler les Etats-Unis à imposer de nouvelles sanctions contre l’Iran. Barack Obama a refusé de rencontrer Netanyahou, parce qu’on lui prête l’intention de vouloir utiliser la tribune du Congrès dans le cadre de sa campagne électorale. Benyamin Netanyahou espère en effet être reconduit au poste de Premier ministre après les élections législatives israéliennes qui auront lieu le 17 mars prochain.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales