Assassinat de Nemtsov : les enquêteurs russes étudient plusieurs pistes (VIDEO)

L’assassinat du leader d’opposition Boris Nemtsov à Moscou a été planifié, disent les enquêteurs. Plusieurs versions du crime émergent allant d’une provocation politique à une opération de djihadistes vengeurs.

«Il n’y a aucune doute que le crime a été soigneusement planifié. Le lieu et l’heure du meurtre en témoignent aussi. L’enquête a révélé que Boris Nemtsov marchait avec son amie vers son appartement situé près de la scène du crime. Les commanditaires et les exécutants, apparemment, connaissaient le parcours», a dit Vladimir Markine, porte-parole du Comité d'enquête de la Fédération de Russie.

Vladimir Markine a indiqué que les meilleurs détectives et experts en médecine légale sont impliqués dans une enquête hautement prioritaire pour la police.

Les résultats préliminaires montrent que le politicien a été tué à l’aide d’un pistolet Makarov. Les experts ont trouvé six cartouches de 9 mm sur la scène. Vladimir Markine a ajouté que les cartouches sont de différentes marques de fabrication.

En savoir plus : Russie : Un homme politique d'opposition tué en plein centre de Moscou

Pour le moment, les enquêteurs se concentrent sur la collecte de témoignages et l’examen des données du trafic mobile dans les environs immédiats du lieu pour y trouver éventuellement des messages postés par les criminels. On étudie aussi les images des caméras CCTV.

L’enquête envisage cinq motifs possibles derrière cet assassinat très médiatisé.

Le meurtre pourrait être une provocation pour déstabiliser la situation politique dans le pays. Nemtsov aurait pu être choisi comme une sorte de «sacrifice sacré» par ceux qui ne reculent devant rien pour atteindre leurs buts politiques, Vladimir Markine a annoncé.

«On rapporte que Nemtsov a reçu des menaces à cause de ses prises de position sur l’attentat contre Charlie Hebdo à Paris», a déclaré le porte-parole du Comité d'enquête, n’excluant pas non plus une corrélation éventuelle avec la crise en .

«Tout le monde sait que les deux parties au conflit ont dans leurs rangs des personnalités très radicales qui ne répondent pas aux ordres», a-t-il dit.

Le  a appelé les commentateurs politiques à ne pas faire pression sur les enquêteurs et à ne pas se substituer à l'enquête.

«C’est un cas prioritaire pour le moment, et il est important que l’enquête produise des résultats le plus vite possible. Ne freinez pas leur travail, soyez patients et attendez», a dit le porte-parole du président russe Dmitri Peskov en réponse à une question de la chaîne Dozhd.

Le célèbre opposant russe Boris Nemtsov a été tué par balle dans le centre de Moscou vendredi soir. Le meurtre a suscité des condamnations partout dans le monde ainsi que des appels à traduire les meurtriers en justice.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales