«V pour Varoufakis» : la vidéo allemande de heavy metal sur le plan de sauvetage grec

Yanis Varoufakis en conférence de presse à Bruxelles© Photo by Dursun Aydemir/Anadolu Agency/Getty Images
Yanis Varoufakis en conférence de presse à Bruxelles

Alors que le ministre grec des Finances affronte l’UE et son homologue allemand sur la dette qu’Athènes doit rembourser à la troïka des créanciers internationaux, une émission allemande a composé une ode heavy metal au ministre grec.

«Il est le fils perdu de Zeus avec un cœur de pierre !» … «Son corps appelle au sexe»… «Sa veste en cuir est faite des peaux de chiots de bergers allemands» «Il ne négocie pas, il botte les fesses». Voici les paroles du tube «V pour Varoufakis» qui fait sensation sur la toile. La vidéo a été vue par près de 6 300 personnes en quatre heures sur .

La vidéo, imaginée par Now Magazine Royale, énumère, avec fierté et un ton carrément moqueur, les prouesses des Allemands – positives (comme l’économie, les grands réserves d’or etc) et négatives (comme avoir commencé deux Guerres mondiales et les avoir «presque» gagnées).

Tout cela défile dans un environnement musical poignant, pendant qu’un allemand moustachu avec de faux airs de soldat déclame fièrement ces prouesses.

Le montage démonte les symboles de , comme les jeunes filles de de l’Oktoberfest, portant des plateaux de bière, entre des chœurs chantant «Varoufakis! Impitoyable Varoufakis!», et tout bascule alors dans une chanson de heavy metal. C’est un Varoufakis, diabolique qui couronne cette scène, souriant, avec son crâne rasé de près qui brille dans les ténèbres, et qui joue du bouzouki comme s’il jouait de la guitare électrique.

«Chers Grecs, le temps est venu, nous capitulons ! Prenez tout notre argent, vous pouvez aussi prendre Helene Fischer, mais s’il vous plaît, protégez-nous de votre Hercules financier. Nous pourrions supporter Costa Cordalis [un chanteur allemand d’origine grecque], mais c’est vraiment trop!», indique la description de la vidéo.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales