CitizenFour, un documentaire sur Edward Snowden remporte l’Oscar

 Barton Gellman/Getty Images
Barton Gellman/Getty Images

Le film réalisé par Laura Poitras sur le lanceur d’alerte aujourd’hui réfugié en Russie qui a dénoncé les programmes de surveillance de la NSA a remporté l’Oscar 2015 du meilleur film documentaire à Hollywood.

«Les révélations d’Edward Snowden ne présentent pas seulement la menace qui pèse sur notre vie privée mais aussi sur la démocratie elle-même», a déclaré Laura Poitras dans son discours de remerciements. «Quand les décisions qui ont le plus d'impact sur nos vies sont prises secrètement, nous perdons la capacité de contrôler le pouvoir», a indiqué la réalisatrice, remerciant Edward Snowden pour «son courage et pour tous les autres lanceurs d’alerte». Laura Poitras a jouté qu’elle partageait ce prix avec Glenn Greenwald et «d’autres journalistes qui exposent la vérité». La réalisatrice américaine est venue récupérer sa statuette, accompagnée de l’éditrice Mathilde Bonnefoy, du producteur Dirk Wilutzky et de Lindsay Mills, la compagne d'Edward Snowden.

Quand la réalisatrice et ses collaborateurs sont montés sur scène dimanche soir, le maître de cérémonie Neil Patrick Harris n’a pas pu se retenir et a plaisanté : «Le sujet de Citizenfour Edward Snowden, n'a pas pu être parmi nous pour une certaine raison».

Après cette récompense, Edward Snowden, qui est accusé d’espionnage par les autorités américaines et qui vit actuellement en exil en Russie, a écrit une déclaration publiée par l’American Civil Liberties Union, la principale organisation de défense des libertés civiles aux  : « Lorsque Laura Poitras m'a demandé si elle pouvait filmer nos rencontres [à Hong Kong], j'étais extrêmement réticent. Je suis heureux qu'elle ait réussi à me persuader : le résultat est un documentaire courageux et brillant qui mérite l'Oscar et la reconnaissance qu'il rencontre aujourd'hui. J'espère que ce prix va encourager plus de gens à aller voir ce film et qu'ils seront inspirés par son message, à savoir que des citoyens ordinaires travaillant ensemble peuvent vraiment changer le monde», a indiqué Edward Snowden.

Le documentaire se compose d’une série des rencontres entre Laura Poitras qui vit à Berlin – qui a momentanément figuré sur la «liste de surveillance» du gouvernement américain – et le lanceur d’alerte  qui est entré en contact avec elle en janvier dernier, alors que la réalisatrice travaillait sur un long métrage consacré à la surveillance après les attentats du 11 septembre 2001.

«Chaque frontière que vous traversez, chaque achat que vous effectuez, chaque appel que vous lancez passe aux mains d’un système dont la portée est illimitée mais qui n’offre aucune protection», prévient Edward Snowden dans la bande annonce du documentaire.

En 2013, après plusieurs mois de correspondance cryptée Laura Poitras est venue à Hong Kong pour rencontrer le lanceur d’alerte. Sa caméra a capturé Citizenfour, connu sous le nom d’Edward Snowden, dans une chambre d’hôtel durant les «huit jours qui ont secoué le monde» après ses révélations prononcées pour la première fois au mois de juin.

Dans une interview accordée à Vanity Fair, elle a dit que depuis six ans et avant d’entrer en contact avec Edward Snowden, elle «était arrêtée et détenue chaque fois qu’elle traversait la frontière américaine». Elle a finalement décidé de déménager à Berlin. La réalisatrice a dit qu’elle avait pensé dès le début que Snowden serait une source anonyme qu’elle ne rencontrerait jamais en chair et en os. Elle a été très surprise lorsqu’il a accepté de la rencontrer en face à face.

Citizenfour a été nominé dans la catégorie du meilleur documentaire. Au cours des derniers mois, le filma remporté plusieurs prix avant l’Oscar, dont le Bafta du meilleur documentaire, plusieurs prix aux Etats-Unis, dont le Directors Guild of America, National Society of Film Critics.Citizenfour s’est imposé devant Finding Vivian Maier,Last Days in Vietnam, The Salt of the Earth et Virunga. L’an dernier, c’est Twenty Feet From Stardom qui avait remporté la récompense.

Citizenfour est la dernière partie de la trilogie commencée avec My Country, My Country, déjà nominé aux Oscars et qui traite de la vie et des élections en Irak sous occupation américaine, et The Oath portant sur la baie de Guantanamo.

Laura Poitras a partagé un prix Pulitzer l'année dernière pour son rôlé dans la publication des documents de Snowden. Elle s’est aussi vue remettre le Prix Courage Under Fire de l’IDA en 2013 «pour sa bravoure dans la recherche de la vérité».

En décembre, Edward Snowden a reçu le prix alternatif au Nobel suédois, Right Livelihood Award, pour «son courage et sa capacité à révéler l'étendue sans précédent de la surveillance étatique qui viole les processus fondamentaux des démocraties et les droits constitutionnels».

La vie d’Edward Snowden a inspiré une fiction à un autre américain, le réalisateur Oliver Stone. Ce dernier a acheté les droits d’adaptation au cinéma du livre The Snowden Files, portant sur les fuites de la NSA qu’a écrit le journaliste du Guardian Luke Harding et Time of the Octopus, un roman basé sur l’épopée d’Edward Snowden rédigé par son ancien avocat russe Anatoly Kucherena. Le tournage devrait commencer cette année à Munich.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales