L’UE aurait préparé en secret l’éjection de la Grèce de la zone euro (VIDEO)

L’UE aurait préparé en secret un plan visant à faire sortir la Grèce de la zone euro. Athènes a payé une tranche de dette dans les temps au FMI . Mais ce n’est rien comparé à ce qui lui reste à payer.

Les médias finlandais ont divulgué un mémorandum probablement écrit par le ministère finlandais des Finances. Le document prétend détailler les moyens les membres de la zone euro pourraient bouter la  hors de la monnaie unique si elle ne satisfait pas les exigences de ses créanciers qui consistent principalement dans des coupes budgétaires douloureuses. 

La Grèce a payé 4,5 millions d’euros au FMI jeudi 9 avril, ce qui lui permet de rester à jour avec le remboursement de ses emprunts. Mais on lui a dit qu’elle avait une semaine pour mettre les réformes sur la table et de commencer à les mettre en œuvre. La prolongation de l’aide financière est conditionné à l’approbation du plan de réformes par les créanciers. Si une nouvelle tranche d’aide n’est pas attribuée, la Grèce va plus ou moins dans le mur financièrement.

L’aide financière en question serait de 7,2 milliards d’euro et c’est 7,2 milliards d’euro dont la Grèce a besoin désespérément. Le 12 mai, Athènes devra payer 763 millions d’euro. Si la Grèce ne parvient pas à le faire, elle tombera en cessation de paiements et se verra éjecter, si l’on puit dire, de la zone euro.

Le mémorandum montre comment les autres Etats membres de l’UE essayent de se prémunir des conséquences d’un tel renversement. Et cela intervient alors que les hauts responsables européens continuent à dire qu’ils veulent que la Grèce reste dans l’euro.

 a affiché à maintes reprises sa volonté de maintenir la Grèce dans la zone euro.

«Nous voudrions que la Grèce reste dans  la zone euro.»

«Pour ma part, je voudrais dire que nous sommes d’accord. Nous voudrions que la Grèce garde l’euro.»

«Ce serait catastrophique d’avoir à dire à un Etat qui a voulu être avec nous : nous ne vous voulons plus.»

Mais les Etats de la zone euro semblent avoir déjà prévu le scénario contraire si la Grèce ne parvient pas à s’acquitter de ses obligations.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales