Yémen : de nouveaux combats ont fait au moins 53 morts dont 17 civils à Aden

Des maisons détruites par les frappes aériennes saoudiennes au Yémen© Mohamed Al-Sayaghi Source: Reuters
Des maisons détruites par les frappes aériennes saoudiennes au Yémen

53 personnes, dont 17 civils, ont péri dans des combats entre les Houthistes et les partisans du président yéménite en fuite qui font rage à Aden, indique une source militaire qui fait en outre état de la mort de 26 rebelles.

Des combats acharnés se poursuivent aux alentours d'Aden, dans le sud-est du . Une source militaire confirme la mort de 17 civils et de 26 rebelles alors que le Conseil de sécurité examine la question de l'instauration d'une trêve humanitaire depuis samedi. 

Le CICR est pour sa part prêt à intervenir dans une opération humanitaire qui a obtenu l'aval des Saoudiens.

En savoir plus : les rebelles houthistes contrôlent la totalité du Palais Présidentiel à Aden

L’Arabie saoudite a finalement autorisé le Comité international de la Croix-Rouge à acheminer une aide vitale, ainsi que du personnel médical au Yémen. «Nous avons reçu l'autorisation de la coalition d'envoyer deux avions, l'un transportant du matériel et l'autre du personnel», s’est félicitée Sitara Jabeen, porte-parole du CICR.

Deux avions du CICR sont attendus aujourd’hui à Sanaa, la capitale du Yémen et l’organisation attend toujours que  octroie à l’un de ses bateaux, qui compte à bord des équipes de chirurgiens, l’autorisation d’accoster dans le port d’Aden où les combats s’intensifient.

En savoir plus : les images d’un village dévasté après un raid aérien de la coalition saoudienne

L’organisation internationale négociait depuis environ une semaine le droit d’apporter une assistance humanitaire et médicale au Yémen où la situation des populations civiles est catastrophique. D’après les estimations de , les combats ont fait plus de 500 morts en deux semaines.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales