Le copilote de Germanwings a recherché des méthodes de suicide et la sécurité de la porte du cockpit

Le copilote de l’A320 de Germanwings Andreas Lubitz Source: Reuters
Le copilote de l’A320 de Germanwings Andreas Lubitz

Le copilote de l’Airbus de Germanwings Andreas Lubitz qui serait responsable du crash du vol 4U9525 recherchait les informations sur les méthodes de suicide et la sécurité de la porte du cockpit quelques jours avant l’accident.

Les enquêteurs allemands qui ont fait cette déclaration avaient consulté l’histoire des recherches sur la tablette du copilote de 16 au 23 mars.

Plus tôt dans la journée, les autorités allemandes ont mis en doute les conclusions médicales sur le fondement desquelles Andreas Lubitz a obtenu un certificat d'aptitude au vol, a dit le président de la fédération allemande de l'aéronautique Klaus-Peter Siegloch. 

Le copilote de l’A320 de Germanwings, qui est soupçonné d'avoir délibérément précipité la chute  avec 150 personnes à son bord dans les Alpes françaises mardi 24 mars et qui avait notamment consulté des médecins pour des problèmes de vue, aurait assuré à ses médecins être en arrêt maladie alors qu'il continuait à voler. Selon les documents en possession des enquêteurs, le copilote a été impliqué dans un accident de voiture survenu à la fin de l'année dernière, ce qui lui aurait valu un traumatisme et des problèmes de vue. Il aurait aussi indiqué aux médecins qu'il suivait des traitements contre la dépression, l'anxiété et les crises d'angoisse.

La compagnie Lufthansa a révélé mardi qu’ avait connu un «épisode dépressif sévère» en 2009 d’après la correspondance électronique qu’il aurait eue avec son école.

A la distinction de Lufthansa, la compagnie Germanwings ne savait pas qu’Andreas Lubitz avait souffert d’une dépression pendant sa formation à l’école de pilotage, a annoncé Associated Press.

Andreas Lubitz était le moins expérimenté des deux pilotes de l’avion écrasé. Il avait commencé sa formation en 2006 à l'école de la Lufthansa à Brême. Après une interruption de sa formation de pilote pendant plusieurs mois, il avait malgré tout obtenu son certificat médical d’aptitude au vol et commencé à piloter. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales