Plus d'un milliards d’euros d'armes américaines envoyées à l’Egypte, l’embargo est levé

L'armée égyptienne Source: Reuters
L'armée égyptienne

Le président Obama a levé l’embargo sur les livraisons d’armes à l’Egypte et autorisé une exportation d'armes au Caire pour un montant de 1,1 milliard d'euros, invoquant des motifs de «sécurité nationale» américaine.

De cette manière, nous assurerons que le financement américain est utilisé pour promouvoir les objectifs communs dans la région, y compris la sécurité et la stabilité de  et  la victoire sur les organisations terroristes», a annoncé Bernadette Meehan, porte-parole du Conseil de Sécurité nationale de la Maison-Blanche.

«Les  ont des relations stratégiques avec l’Egypte qui durent depuis des décennies. Depuis le renversement du gouvernement en août 2013, nous avons clairement dit que notre engagement est de poursuivre simultanément la défense de nos intérêts de sécurité et notre soutien aux réformes politiques en Egypte», a ajouté Meehan.

Parmi les armes livrées à l’Egypte sont 12 avions F-16, 20 missiles antinavires «Harpoon» et 125 kits de mise à niveau pour les chars américains M1A1 Abrams déjà acquis par l’Egypte. L’embargo sur les livraisons d’armes a été imposé en octobre 2013 après le coup d’Etat militaire du gouvernement de Mohamed Morsi, leader des Frères musulmans. L’Egypte est le deuxième plus grand bénéficiaire d’aide militaire américaine au monde.

, mardi, a promis au président égyptien Abdel Fattah al-Sissi que les Etats-Unis continueraient à accorder une aide militaire annuelle de 1,1 milliard d’euros, mais que Washington voulait la «moderniser» en mettant fin aux ventes d’équipement militaire à crédit à partir de l’exercice fiscal de 2018.

L’aide américaine future serait axée sur l’équipement contre le terrorisme, la sécurité frontalière et maritime et sur les opérations contre les combattants dans la péninsule du Sinaï, ainsi que sur le maintien des livraison d’armes que l’Egypte utilise déjà, a affirmé la Maison-Blanche.

Obama a aussi «réitéré les inquiétudes américaines concernant la détention par l’Egypte de militants non-violents et les procès politiques massifs», appelant au «respect de la liberté d’expression et de réunion». La reprise de l’aide militaire américaine n’atteste pas d’un progrès démocratique en Egypte, a précisé la Maison blanche.

L’Egypte participe à la coalition des pays arabes avec l’Arabie Saoudite à la tête qui mène l’opération militaire «Tempête décisive» contre le gouvernement houthi à Sanaa, la capitale du . 10 pays sunnites y compris le Maroc et les Émirats arabes unis participent à la coalition.

Les Etats-Unis envisagent de fournir du ravitaillement en vol et d'envoyer des avions de reconnaissance pour aider la coalition.

Le Yémen s’enfonce dans une guerre civile entre les forces rebelles shiites à Sanaa et le gouvernement sunnite basé dans la ville portuaire d’Aden et soutenu par la coalition arabe. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales