François Hollande : toutes les victimes du vol 4U9525 identifiées d'ici à la fin de la semaine

François Hollande et Angela Merkel
François Hollande et Angela Merkel

L'ensemble des 150 victimes du crash de l'A320 de la compagnie Germanwings pourront être identifiées d'ici la fin de semaine, a déclaré François Hollande lors d'une conférence de presse avec Angela Merkel.

«Le ministre de l'Intérieur français a confirmé que d'ici au plus tard la fin de la semaine, il sera possible d'identifier toutes les victimes grâce aux prélèvements ADN qui ont été faits», a-t-il dit lors d'une conférence de presse de conclusion d'un conseil des ministres franco-allemand à Berlin.

Selon , il y a 800 personnes mobilisées sur place dont 400 gendarmes.

Les deux dirigeants ont discuté de différents moyens de renforcer la sécurité de leurs pays et de la protection de leurs frontières.«Il y a beaucoup de raisons de renforcer la défense et la sécurité en Europe», a soutenu Angela Merkel, emboîtant le pas au président français. Les deux parties ont discuté de la question de la fabrication de drones de surveillance pouvant être transformés en drones de combat.

Les avis des deux dirigeants concordent sur les questions internationales. «La France et  sont sur les grandes questions ensemble», a souligné François Hollande.

En ce qui concerne la crise grecque et la coopération avec la Grèce, François Hollande a dit que la Grèce doit chercher la solution à ses problèmes dans le cadre de l’Union européenne. Au sujet de la visite à venir d’Alexis Tsipras en Russie et de la possibilité d’un «axe Athènes-Moscou», François Hollande a indiqué que «des pays européens peuvent aller à Moscou sans que cela pose un problème à l'Europe». «Il n’y a pas d’autre solutions pour la Grèce qu’être une partie prenante de l’Union européenne», a-t-il ajouté.

Sur la question iranienne, François Hollande a souligné que «la France veut un accord, mais un bon accord».  L’Iran doit renoncer à l’idée de l’arme nucléaire pour qu’un accord soit atteint : «il faut s'assurer que l'Iran renonce à l'arme nucléaire et que nous puissions le vérifier», a dit le chef d'Etat français. 

François Hollande et Angela Merkel, en outre, ont évoqué différentes questions budgétaires, migratoires, scientifiques et culturelles ainsi que le conflit en Ukraine, la Tunisie et la Libye.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales