Australie : la politique d’asile du gouvernement contestée

Australie : la politique d’asile du gouvernement contestée© Source : Wikipédia
Les centre pour demandeurs d’asile dans l'île de Manus

15 000 personnes ont défilé à Melbourne pour demander au gouvernement de fermer les centres pour demandeurs d’asile sur les îles de Nauru et de Manus qui sont réputés pour différentes violations des droits fondamentaux.

Les manifestants, dans 12 villes australiennes, appellent le gouvernement à changer sa  sur les demandeurs d’asile et exigent l’arrêt de la rétention indigne des migrants.

«Le même gouvernement continue de ternir l'image de l'Australie et d’entacher notre réputation… Nous avons désespérément besoin de dirigeants humainement conscients et soucieux d’accorder des soins et une protection à ceux qui ont besoin de paix et de », a dit un demandeur d’asile au journal The Age à Melbourne, dénonçant les mauvais traitements et les problèmes d'accès aux soins dans les centres des îles de Nauru et de Manus.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»