En direct : suivez les négociations sur le nucléaire iranien à Lausanne (VIDEO)

Une capture d'écran d'une vidéo de RT
Une capture d'écran d'une vidéo de RT

Tous les ministres des Affaires étrangères iraniens et ceux du groupe 5+1 (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Russie, France, Chine et Allemagne) se rassemblent à Lausanne pour tenter de trouver un accord sur le programme nucléaire iranien.

19h25 (heure locale)

L’Iran accepte de suspendre les deux tiers de sa capacité actuelle d’enrichissement de l’uranium et de se soumettre à un contrôle approfondi pendant 10 ans. La plupart des stocks d’uranium enrichi de l’Iran seront dissous ou extraits du pays, a rapporté Reuters.

Tous les objectifs chiffrés sont contingents pour atteindre un accord final avec l’Iran d’ici fin juin, a tweeté le ministre allemand des Affaires étrangères.

«Un accord-cadre préalable à un accord final a été atteint», a dit Frank-Walter Steinmeier.

Les principaux objectifs chiffrés sont contingents pour arriver à un accord final avec l’Iran d’ici fin juin, a annoncé le ministère allemand des Affaires étrangères.

19h00 (heure locale)

Javad Zarif : le groupe 5+1 et l’Iran ont trouvé une solution, on peut écrire tout de suite un accord-cadre.

18h30 (heure locale)

Dans la déclaration de l’Iran et du groupe 5+1, il sera dit que les progrès atteints à Lausanne sont suffisants pour prolonger les négociations jusqu’au 30 juin.

17h15 (heure locale)

Ministère suisse des Affaires étrangères : le groupe 5+1 et l’Iran se préparent à faire une déclaration de presse dans les heures à venir.

17h03 (heure locale)

Il est peu probable que le document entre l’Iran et le groupe 5+1 soit prêt avant vendredi, a dit une source diplomatique à TASS.
«Si nous regardons les choses telles qu’elles sont, il est peu probable que le document soit prêt d’ici à ce soir».

15h35 (heure locale)

Moscou espère que Sergueï Lavrov n’aura pas besoin de retourner à Lausanne pour faire avancer les négociations avec l’Iran. La présence du ministre à la tête de la délégation russe n’est pas une nécessité absolue, a-t-on affirmé au ministère russe des Affaires étrangères.

14h51 (heure locale)

Les négociateurs à Lausanne sont presque arrivés à un compromis, selon le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. «Il ne reste que quelques pas, un demi-pas dans certains cas, certains problèmes sont déjà résolus», a dit le responsable aux journalistes.

13h31 (heure locale)

Les négociations entre l’Iran et le groupe 5+1 pourraient se prolonger jusqu’à vendredi, a annoncé le président de l'organisation iranienne de l'énergie atomique, Ali Akbar Salehi. A la question de savoir si toutes les questions sensibles ont été abordées, il a répondu : «Ne vous précipitez pas».

12h10 (heure locale)

Une réunion de coordination du groupe 5+1 a débuté à Lausanne en l’absence de l’Iran après une nuit des consultations bilatérales, a déclaré Catherine Ray, secrétaire de presse de la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini.

11h20 (heure locale)

Si l’accord complet sur le programme nucléaire iranien est atteint avant le 30 juin, il sera soumis à l’examen du Conseil de sécurité de l’ONU, a annoncé Mohammad Javad Zarif.

«L’accord-cadre que nous élaborons est un projet d’accord complet. Et quand nous mettrons au point cet accord complet, il sera remis à l’approbation du Conseil de Sécurité de l’ONU», a-t-il dit.

Il est fort probable que nous arrivions à un accord-cadre aujourd’hui. Dans ce cas nous ferons une déclaration», a-t-il ajouté devant les journalistes iraniens.

10h03 (heure locale)

Mohammad Javad Zarif : il n’y a pas d’accord sur les questions essentielles entre l’Iran et le groupe 5+1

L’Iran et le groupe 5+1 n’ont pas encore trouvé un terrain d’entente sur les aspects clés des négociations.
«Nous avons fait des progrès considérables mais nous ne sommes toujours pas d’accord sur les questions envisagées», a indiqué Mohammad Javad Zarif.

08h30 (heure locale)

Frank-Walter Steinmeier a annulé sa visite aux pays baltes à cause des négociations à Lausanne, a annoncé le porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères.

«Le ministre n’effectuera sa visite prévue aux pays baltes du fait de sa participation aux négociations sur le programme nucléaire de l’Iran à Lausanne», a-t-il dit.

06h01 (heure locale)

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a déclaré que les parties avancent concernant la partie politique de l’accord sur le programme iranien aux négociations à Lausanne, rapporte l’agence d’information Bloomberg.

00h59 (heure locale)

«Il y a encore quelques points sur lesquels il y a des progrès à faire, en particulier du côté iranien. On est à quelques mètres de l'arrivée mais les derniers mètres sont les plus difficiles et on va essayer de les franchir. Ce n'est pas encore fait», a dit Laurent Fabius à son retour à Lausanne. 

Mercredi, 01 avril

23h25 (heure locale)

Laurent Fabius est revenu en Suisse pour mener les négociations avec l’Iran, fait savoir une source dans la délégation française.

21h21 (heure locale)

Le groupe 5+1 et l’Iran sont dans la phase finale des négociations sur un accord politique au sujet du programme nucléaire iranien, a annoncé le secrétaire de presse de la Maison-Blanche  Josh Ernest.

22h15 (heure locale)

Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius retourne à Lausanne dans la nuit de mercredi à jeudi pour rejoindre les pourparlers, selon le Quai d'Orsay.

20h30 (heure locale)

«Il n’existe aucun délai d’aboutissement des négociations entre l’Iran et le groupe 5+1 à Lausanne», a déclaré le chef de la diplomatie iranienne Jawad Zarif devant les journalistes iraniens.

20h21 (heure locale)

«Les Etats-Unis sont prêts, le cas échéant, à durcir les sanctions sans exclure un scénario de force», a déclaré la Maison Blanche.

19h10 (heure locale)

Laurent Fabius est prêt à retourner à Lausanne, a annoncé une source diplomatique européenne.

«Le ministre Fabius communique avec ses homologues européens présents aux négociations. Il est prêt à rentrer à Lausanne si cela peut aider à faire avancer les négociations».

18h50 (heure locale)

Frank-Walter Steinmeier : il y a des difficultés aux négociations, l’Iran doit présenter de nouvelles proposition.

Le chef de la diplomatie allemande restera à Lausanne jusqu’à jeudi.

17h30 (heure locale)

Les deux parties ont fait une pause dans les négociations, on n’attend pas un document aujourd’hui, a signalé une source européenne.

«Malheureusement, je dois constater qu’il est peu probable que l’accord soit conclu aujourd’hui».

16h00 (heure locale)

Les entretiens entre l’Iran et le groupe 5+1 pourraient être prolongés de 24 heures, a dit une source diplomatique européenne à Lausanne.

«Nous n’excluons pas du tout ce scénario. Le processus est très dur et difficile», a-t-il confié.

Selon le diplomate, les parties se heurtent à des «difficultés additionnelles». «Nous essayons de les résoudre, mais ce n’est pas si facile».

15h37 (heure locale)

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry espère que le groupe 5+1 et l’Iran peuvent atteindre un accord d’ici à mercredi soir.

14h25 (heure locale)

La plus grande partie du chemin vers l’accord sur le programme nucléaire iranien a été faite, a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel en conférence de presse à Berlin.

13h47 (heure locale)

La porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères a déclaré que des progrès concernant les négociations sur l’Iran ont été réalisés et a mentionné la possibilité d’atteindre un accord.

12h53 (heure locale)

Une rencontre bilatérale entre le secrétaire d’Etat américain et le chef de la diplomatie iranienne Javad Zarif s’est tenue au cours des négociations à Lausanne, a annoncé une source dans la délégation iranienne.

12h24 (heure locale)

Aucun accord ne sera pas atteint sans la levée complète des sanctions bancaires, financières et pétrolières imposées sur Téhéran, a indiqué Abbas Araghchi.

12h08 (heure locale)

Le processus de rédaction d’un brouillon d’accord final a commencé, a attesté Abbas Araghchi. «La rédaction brute de l’accord a commencé». A supposer qu’il y ait un accord, les parties se limiteront à un communiqué de presse, a-t-il ajouté.

11h58 (heure locale)

«On va rester à Lausanne aussi longtemps que ce sera nécessaire mais je pense que nous pouvons avoir une déclaration commune vers la fin de la journée», a dit Abbas Araghchi, vice-ministre des Affaires étrangères iranien.

11h45 (heure locale)

Laurent Fabius : il y a du progrès aux négociations sur le programme nucléaire de l’Iran mais il n’est pas suffisant pour conclure un accord.

10h57 (heure locale)

Les chefs d’Etat français, chinois et russe ont quitté les négociations sur l’Iran à Lausanne. Les autres ministres continuent les négociations.

01h46 (heure locale)

L’Iran espère commencer le développement de l’accord final ce matin, a annoncé le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif.

«J’espère que nous pourrons finir le travail préparatif et commencer la préparation du document», a-t-il dit.

01h40 (heure locale)

Sergueï Lavrov: le groupe 5+1 et l'Iran se sont mis d'accord sur les questions essentielles, les résultats seront présentés dans quelques heures ou pendant la journée.

Mardi, 31 mars

23h58 (heure locale)

Les représentants du groupe 5+1 ont comparé leurs points de vue sur la question iranienne et ont atteint un compromis. Maintenant, c’est à l’Iran de réagir, a annoncé un représentant de la délégation française. «Il y a du progrès, on attend la réponse de Téhéran», a-t-il dit.

21h46 (heure locale)

«Les négociations ont très bien avancé», a dit à RIA Novosti le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier.

21h40 (heure locale)

L'Iran et le groupe 5 + 1 continuent le travail et comptent arriver à un résultat mercredi au matin, a indiqué une source européenne à Tass.

20h24 (heure locale)

Laurent Fabius : «Nous progressons, mais les négociations peuvent se poursuivre dans la nuit. Le processus est long et difficile».

20h11 (heure locale)

Les Etats-Unis, comme a annoncé la Maison blanche, quitteront la table des négociations si l'accord final n'est pas satisfaisant.

20h05 (heure locale)

«On avance mais c'est compliqué, c'est long, c'est difficile et je crains qu'on y passe la nuit», a confié le ministre français des Affaires étrangère Laurent Fabius.

19h00 (heure locale)

«La question des sanctions est partiellement résolue, mais il y a beaucoup d’autre problèmes qui y sont liés», a déclaré le représentant de la délégation iranienne Ahmad Maedinejad.

19h46 (heure locale)

Le chef de la diplomatie chinoise est rentré à Pékin. Son départ était planifié.

18h20 (heure locale)

Délégation américaine  à Lausanne : les négociations de l’Iran et du groupe 5+1 peuvent être prolongées jusqu’à mercredi.

16h59 (heure locale)

Sergueï Lavrov a rejoint la session plénière des chefs de la diplomatie du groupe 5+1 et de l’Iran, a annoncé une source dans la délégation russe.

16h23 (heure locale)

L’Iran et le groupe 5+1 continuent à négocier un accord final et tablent sur un succès, a déclaré le porte-parole de la délégation iranienne.

«Il y a du progrès, nous tablons sur un succès», a-t-il dit, notant qu’un succès définitif dépend avant tout «de la volonté politique de toutes les parties». «Nous nous y dirigeons», a-t-il ajouté. 

15h50 (heure locale)

L’Iran et les médiateurs internationaux n’ont pas encore abordé la question de la prolongation des pourparlers nucléaires, a annoncé le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Majid Takht-Ravanchi.

15h33 (heure locale)

L’avion du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a atterri en Suisse. Le diplomate russe est en route pour Lausanne en vue de rejoindre les négociations.

15h29 (heure locale)

La France insiste sur le renoncement de l’Iran à l’arme nucléaire et sur la création d’un mécanisme efficace de contrôle de son programme nucléaire, a déclaré François Hollande. Une fois ce problème résolu, la communauté internationale pourra de nouveau œuvrer avec l’Iran à la résolution de différents conflits régionaux, a-t-il observé.

15h21 (heure locale)

Un accord avec Téhéran est possible, a souligné Angela Merkel en conférence de presse conjointe avec le président français François Hollande. Cependant, la chancelière a noté qu’«on a besoin d’une garantie du fait que l’Iran n’obtiendra pas d’arme nucléaire».

15h09 (heure locale)

La troisième session plénière de négociations sur le programme nucléaire iranien a commencé à Lausanne, a annoncé la délégation de Federica Mogherini. La séance précédente a duré deux heures.

12h20 (heure locale)

Sergueï Lavrov se dirige en Suisse pour rejoindre les négociations entre l’Iran et le groupe 5+1, a annoncé le vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï Riabkov qui est en tête de la délégation russe, avant l’arrivée du ministre.

«Le chef de la diplomatie russe sera ici dans quelques heures», a ajouté Riabkov.

12h15 (heure locale)

Une deuxième session plénière se tient à Lausanne dans le cadre des négociations sur le programme nucléaire iranien, a annoncé la délégation de la chef de la diplomatie européenne Fédérica Mogherini.

11h23 (heure locale)

L’ambiance aux négociations de l’Iran et du groupe 5+1 est bonne, les parties n’excluent pas la possibilité d’une entente décisive, rapporte un haut diplomate qui participe aux négociations.
«Il n’y a pas de rupture, mais nous sommes au seuil», a-t-il annoncé.

07h45 (heure locale)

L’Iran insiste sur la levée des sanctions américaines unilatérales avec la levée des sanctions de l’ONU une fois que les parties atteindront un accord complet. «La partie iranienne insiste sur la garantie que les Etats-Unis lèveront leurs sanctions après la signature d’un accord complet», a dit une source diplomatique à TASS.

06h42 (heure locale)

Les consultations nocturnes n’ont pas été un succès, la question du régime des sanctions reste une question primordiale, a annoncé une source diplomatique à TASS. Les parties ont repris la session au niveau ministériel après une nuit de négociations bilatérales.

Lundi, 30 mars

23h58 (heure locale)

L’Iran n’exclut pas de nouvelles propositions sur les questions problématiques dans le cadre de cette séance de négociations, a dit Khamid Bayedinedjad, directeur du département du ministère iranien des Affaires étrangères sur les questions internationales et de sécurité.

22h58 (heure locale)

«Les pourparlers ne s’arrêtent pas une minute»

Les pourparlers entre le groupe 5+1 de médiateurs internationaux et l’Iran ne s’arrêtent pas une minute. Les négociations se poursuivront toute la nuit», a souligné une source dans la délégation iranienne à Lausanne.

20h37 (heure locale)

Le groupe 5+1 et l’Iran augmentent le niveau de confidentialité des négociations, a annoncé une source diplomatique à TASS.

«Nous sommes au seuil des décisions importantes. Il est important à ce stade de préserver le silence médiatique», a-t-il confié.

16h37 (heure locale)

Les parties aux négociations sur le programme nucléaire iranien doivent chercher un compromis sur les questions sensibles, ont dit Sergueï Lavrov et Laurent Fabius au terme de leur rencontre à Lausanne.

«Le ministres ont discuté de l’évolution des négociations pour une résolution complète de la situation autour du programme nucléaire de l’Iran», a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

16h25 (heure locale)

Sergueï Lavrov et Fédérica Mongherini ont discuté de la recherche de résolutions pour atteindre le plus vite possible un accord universel convenant au groupe 5+1 et l’Iran, peut-on lire sur le site du ministère russe des Affaires étrangères.

14h25 (heure locale)

Le groupe 5+1 et l’Iran n’ont encore adopté aucun document dans le processus de négociations à Lausanne, a déclaré le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Abbas Araghchi.

12h45 (heure locale)

Trois questions sur l’Iran ne sont pas encore résolues : la durée de validité de l’accord, la levée des sanctions de  et la reprise des sanctions en cas de la violation de l’accord, RIA Novosti rapporte.

12h38 (heure locale)

La Russie appelle tous les participants aux négociations sur le programme nucléaire de l’Iran au compromis, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

12h11 (heure locale)

L’Iran et le groupe 5+1 vont préparer un document politique de principe, a annoncé à TASS un haut responsable qui participe aux négociations.

«Le document va être préparé. Les négociations ont progressé, les entretiens se poursuivent. Nous espérons qu’ils seront fructueux».

12h03 (heure locale)

La chef de la diplomatie européenne Fédérica Mongherini a reporté sa visite de lundi à Kiev à plus tard. La date de sa prochaine visite en  pourrait coïncider avec le sommet de l’UE du 27 avril, a indiqué un représentant de l’UE à RIA Novosti.

11h45 (heure locale)

La réunion des chefs de la diplomatie de  et du groupe 5+1 était « très intense», a annoncé le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov à TASS.

«On a eu une session très intense et très profonde ce matin entre le groupe 5+1 et l’Iran. L’essentiel, c’est un ton optimiste – la détermination de tous les ministres d’atteindre les résultats sans pauses dans le cadre de la session actuelle», a-t-il ajouté. 

11h20 (heure locale)

Lavrov rentrera à  aujourd’hui, il est possible qu’il revienne  à Lausanne pour les négociations du groupe 5 + 1 mardi, a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères.

10h50 (heure locale)

La session plénière entre le groupe 5+1 et l’Iran a touché à sa fin. Les parties ont prêté attention aux sanctions et discuté du cadre des dispositions de base d’un éventuel accord-cadre. Les ministres français, allemand et britannique pourraient quitter Lausanne aujourd’hui et revenir demain, a déclaré une source diplomatique à TASS.

10h40 (heure locale)

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier se préparent une rencontre bilatérale à Lausanne.

10h24 (heure locale)

La question des réserves d’uranium enrichi en Iran n’est pas résolue même approximativement, a annoncé une source diplomatique américaine.

09h13 (heure locale)

Une session plénière du groupe 5+1 en présence de la délégation iranienne s’est ouverte à Lausanne.

05h52 (heure locale)

Les ministres russe et chinois des Affaires étrangères se sont prononcés pour un accord équilibré sur le programme nucléaire iranien au cours de leur rencontre à Lausanne, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

01h42 (heure locale)

Les questions relatives aux sanctions ne sont pas encore résolues, a déclaré une source diplomatique iranienne participant aux négociations à TASS. «Quelques représentants du groupe 5+1 proposent des scénario irréalistes et inadmissibles. Nous essayons de rapprocher nos positions sur cette question», a-t-il ajouté.

00h24 (heure locale)

Les négociations entre les chefs de la diplomatie iranienne et britannique n’étaient pas faciles, mais les parties travaillent d’arrache-pied sur l’accord, a annoncé le secrétaire d'État aux Affaires étrangères Philip Hammond à la suite d'une rencontre bilatérale avec Mohammad Javad Zarif à Lausanne.

Dimanche, le 29 mars

23h19 (heure locale)

Les ministres russe et iranien des Affaires étrangères se sont rencontrés à Lausanne dans le cadre des négociations sur le programme nucléaire de l’Iran.

22h10 (heure locale)

Les chefs de la diplomatie du groupe 5+1 ont tenu une réunion de concertation à Lausanne sans la participation de l’Iran. Les parties ont confronté leur position.

21h24 (heure locale)

Les ministres des Affaires étrangères du groupe 5+1 et d’Iran ont décidé de rester à Lausanne jusqu’à lundi soir, a confié une source diplomatique à TASS.

20h34 (heure locale)

La réunion des ministres des affaires étrangères du groupe 5+1 et de l’Iran pourrait durer jusqu’au 31 mars, date butoir pour convenir d’un accord, a annoncé un haut responsable iranien à l’agence TASS.

19h33 (heure locale)

Sergueï Lavrov s'entretient avec John Kerry.

18h33 (heure locale)

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi, qui a jugé nécessaire de tenir des pourparlers bilatéraux avec la Russie avant la réunion entre l’Iran et le groupe 5+1, s'entretient actuellement avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, à Lausanne.

«Je voudrais vous consulter avant la plénière entre l’Iran et le groupe 5+1, avant que nous ne nous rassemblions tous», a signifié Wang Yi à Sergueï Lavrov au moment où ils se sont rencontrés.

17h31 (heure locale)

Les participants aux négociations sur le programme nucléaire iranien ont beaucoup progressé sur la résolution d’une des questions les plus difficiles, celle des centrifugeuses qui peuvent être utilisées pour enrichir l’uranium. Mais d’après des sources diplomatiques, ils n’ont pas encore pu se mettre d’accord sur d’autres points délicats.

«L’Iran a accepté de ne pas conserver plus de 6 000 centrifuges pour enrichir l’uranium», affirment ces mêmes sources. A l’époque, l’Iran voulait posséder jusqu’à 10 000 de ces appareils, y compris sur son site nucléaire de Fordow.

17h08 (heure locale)

Sergueï Lavrov est arrivé en Suisse pour prendre part aux négociations entre l’Iran et le groupe 5+1. 

16h47 (heure locale)

Une source diplomatique iranienne a confié à l’agence Tass que le groupe 5+1 comprenait l’importance particulière de ce moment et qu'il fallait régler la question iranienne dès maintenant.

«Sans doute, tous les participants sont inquiets en raison de ce qui se passe au Moyen-Orient. Il y a une sensation que les participants aux négociations comprennent la nécessité de la résolution de la question iranienne», a-t-il déclaré.

16h30 (heure locale)

Sergueï Riabkov : Lavrov et Kerry pourraient discuter de l’Ukraine lors de leur rencontre bilatérale.

16h15 (heure locale)

L’Iran et le groupe 5+1 ont entamé la discussion des possibles libellés d’un accord, a annoncé un haut responsable participant aux négociations. 

16h07 (heure locale)

Federica Mogherini et le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Zarif se verront à Lausanne avant la rencontre des ministres des Affaires étrangères du groupe 5+1, a annoncé le correspondant de Sputnik.

15h54 (heure locale)

Sergueï Lavrov rencontrera son homologue américain John Kerry pour un entretien bilatéral en parallèle des négociations sur le dossier nucléaire iranien.

15h24 (heure locale)

L’arrivée du chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov à Lausanne est attendue d'ici deux heures, a annoncé le vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

15h11 (heure locale)

Les chefs de la diplomatie du groupe 5+1 veulent pouvoir s’entretenir avec Federica Mogherini, a confirmé le porte-parole de la chef de la diplomatie européenne à l’agence TASS.

13h23 (heure locale)

La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a entamé sa rencontre avec le secrétaire d’Etat américain John Kerry au sujet du programme nucléaire iranien.

12h35 (heure locale)

Il sera impossible d’atteindre un accord sur le programme nucléaire iranien si le groupe 5+1 n’est pas prêt à lever les sanctions contre l’Iran, a annoncé Ali Akbar Salehi, dirigeant de l'organisation de l'énergie atomique d'Iran.

«Si les questions technique son résolues mais que les sanctions restent en vigueur, un accord ne sera pas possible», a confié Ali Akbar Salehi aux journalistes.

12h25 (heure locale)

Les chefs de la diplomatie française et allemande ont décidé de rester à Lausanne afin de poursuivre les négociations le 30 mars.

12h09 (heure locale)

Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a annoncé aux journalistes qu’il espérait que le groupe 5+1 et l’Iran allaient parvenir à un accord.

11h35 (heure locale)

John Kerry a annulé un événement prévu le 30 mars aux Etats-Unis pour pouvoir continuer à négocier sur le programme nucléaire de l’Iran.

11h00 (heure locale)

Laurent Fabius, John Kerry, Federica Mogherini et Frank-Walter Steinmeier se sont réunis à Lausanne pour discuter du programme nucléaire iranien.

La dernière ligne droite 

Ce 29 mars est une date clé dans le processus de négociations sur le programme nucléaire iranien. En effet, tous les ministres des affaires étrangères des pays concernés (Iran et 5+1) se rassembleront cet après-midi autour de la table de négociations.

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, et le britannique Philip Hammond sont attendus à Lausanne dans l’après-midi. Précédemment, le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif avait indiqué à l'agence de presse Sputnik que les chances d’atteindre un accord étaient de «plus de 50%».

Tous les ministres espèrent conclure un accord

Des pierres d’achoppement subsistent mais l’atmosphère dans l’hôtel où les négociations sur le programme nucléaire iranien se déroulent a bien changé par rapport aux années précédentes. Les relations se sont dégelées.

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabuis a dit que l’Iran avait le droit au développement d'un programme nucléaire mais pas à la fabrication de bombes. Son homologue allemand, Frank-Walter Steinmeier, a ajouté que l’objectif était en vue, avant de conclure : «mais nous ne savons pas, si nous pouvons l’atteindre».

La chef de la diplomatie de l’UE Federica Mogherini a déclaré que beaucoup avait été fait mais qu’il restait encore un travail considérable à accomplir. Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a même dit que «sans cet accord, l’Iran deviendra incontrôlable».

Il a ajouté qu’il ne voyait pas d’alternative à un accord et ne s’attend pas à ce qu’une prolongation des sanctions soit efficace. John Kerry serait aussi prêt à laisser Téhéran exploiter des centrifugeuses, pour autant qu’elles ne servent pas à enrichir de l’uranium qui peut être utilisé pour la fabrication d'armes.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Javad Zarif a adopté un ton rassurant, affirmant que l’Iran avait choisi d’arriver à un accord, mais qu’il n’y avait pas de place pour les sanctions qui paralysent sa population.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales