Les Etats-Unis ne font rien de concret pour ratifier le Traité d’interdiction des essais nucléaires

Une explosion nucléaire© Wikipédia
Une explosion nucléaire

Moscou a critiqué Washington, qui malgré d’innombrables promesses, ne prend pas de mesures pratiques pour ratifier le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires ou TICEN, ce qui empêche son entrée en vigueur.

«La raison principale pour laquelle le TICEN n’est pas entré en vigueur jusqu'à présent découle des huit pays de la "liste des 44" dont la ratification est nécessaire pour que le traité puisse produire ses effets», indique le communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

Le ministère a souligné que «tout d’abord, il s’agit des , le pays qui se positionne comme un leader dans le domaine du renforcement du régime de non-prolifération nucléaire et du désarmement».

«Malheureusement, en dépit des promesses répétées leur intention de ratifier le Traité, les Etats-Unis n’ont pas encore pris de mesures pratiques dans cette direction», lit-on dans le communiqué.

En même temps,  a loué l’Angola pour avoir ratifié le TICEN le 20 mars. Le pays africain est le 164ème pays qui a souscrit au traité.

Le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires est un accord multilatéral qui interdit toutes les explosions nucléaires dans tous les environnements à des fins militaire ou civiles.

Le TICEN a été adopté par l’Assemblée Générale des Nations Unies en septembre 1996. Cependant, presque deux décennies après, le traité n’est toujours pas entré en vigueur à cause de non-ratification de huit pays.

Les Etats-Unis, la Chine, l’Egypte l’Iran, l’Israël ont signé l’accord, mais ne l’ont pas ratifié. La Corée du Nord et le Pakistan n’ont pas encore signé le traité.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales