AIIB : la Russie veut participer à l’alternative chinoise à la Banque mondiale

Le drapeau chinois© Alexandre VilfSource: RIA NOVOSTI
Le drapeau chinois

La Russie déposera sa candidature pour rejoindre la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (BAII, ou AIIB en anglais), a déclaré samedi le vice-Premier ministre russe Igor Chouvalov.

«Je voudrais vous informer de la décision prise par de participer à la BAII», a déclaré Igor Chouvalov au Forum de Boao pour l’Asie.

Le vice-Premier ministre russe a ajouté que Moscou se félicite de l’initiative chinoise de la сeinture économique des routes de la soie et se réjouit d’intensifier sa coopération.

La BAII compte déjà plus de 25 membres fondateurs, la Grande-Bretagne, la , l'Allemagne, l'Italie, le Luxembourg et la Suisse ont récemment déposé leurs candidatures pour rejoindre cette banque qui a été pensée comme une alternative aux institutions de Bretton Woods et en particulier à la Banque mondiale. L’Autriche figure parmi les derniers pays à décider de participer au capital de la nouvelle banque. La date butoir pour la présentation des candidatures est le 31 mars.

Une fois que ce délai aura expiré, les pays qui souhaiteraient rejoindre la BAII ne pourront le faire qu’en tant que membres ordinaires, a fait savoir la semaine dernière le ministre chinois des Finances Lou Jiwei.

La BAII doit être lancée avec un capital initial de 50 milliards de dollars et se concentrer sur le financement de projets d'infrastructure en Asie. Pékin s’attend à ce qu’elle soit opérationnelle avant la fin de cette année.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales