Palestine : l’armée israélienne réveille des enfants au milieu de la nuit

Les soldats palestiniens n’ont pas de pitié pour les enfants. Selon l’organisation palestinienne, la Défense Internationale des Enfants, jusqu’à 700 enfants sont arrêtés et interrogés par les soldats israéliens chaque année.

On estime qu’environ 8 000 enfants auront été détenus et poursuivis dans 15 ans. La majorité sera accusée d’avoir jeté des pierres. 

Pour les enfants, cela ressemblerait à une scène de cauchemar. Etre réveillé au milieu de la nuit par un groupe des hommes armés jusqu’aux dents. Les enfants réveillés ont été entourés, interrogés et photographiés par les militaires israéliens.

RT a contacté l'Armée israélienne à ce sujet et elle a répondu par un communiqué dans lequel elle affirme faire face «chaque jour à de tels événements lorsque des pierres sont lancées sur elle et sur des citoyens israéliens». Elle dit que les perquisitions sont menées dans les maisons de ceux qui «auraient régulièrement jeté ces pierres». Des enfants de 4 ans sont interrogés pendant ces raids nocturnes. Et ce n’est pas la seule fois où des enfants auraient souffert de mauvais traitement de la part de militaires israéliens. Des soldats maîtrisant et arrêtant un garçon à Hébron au mois d’octobre. Cet enfant serait un handicapé mental.

Un vidéo qui montre des soldats qui lâchent un chien sur un garçon palestinien a aussi fait le buzz.

En savoir plus : Israël : des images de soldats lâchant un chien sur un ado palestinien suscitent un tollé (VIDEO)

Les militaires ont promis de mener une enquête complète sur cet incident. Un activiste des droits de l’Homme Bill Van Esveld pense que les mauvais traitements des enfants ne cesseront pas de sitôt.    

«Malheureusement, les militaires israéliens n’ont vraiment pas bonne réputation. Il n’y a pas d’indication que ces arrestations nocturnes d’enfants, qui durent depuis des années et sont clairement approuvées par la hiérarchie» - raconte-t-il. Selon l'activiste le problème n’est pas que les soldats le fassent seuls, mais plutôt qui a approuvé cette politique, qui l’a formulée et pourquoi elle est toujours mise en œuvre.

«Lorsqu’on voit des chiens attaquer des enfants, de temps à autres, les responsables militaires disent qu’ils vont mener une enquête sur l’un de ces incidents. Mais en ce qui concerne ceux dont nous sommes informés, il n’y a eu aucune enquête, je n’ai vu aucun changement dans ces deux politiques illégales, à savoir l’utilisation des chiens d’attaque et les violations de domicile au milieu de la nuit. Je pense que seule une forte pression internationale pour mettre fin à ces pratiques permettra d’y mettre un terme».

Les statistiques de mauvais traitement des enfants en Cisjordanie suscitent évidemment des questions. Selon l’organisation palestinienne laDéfense Internationale des Enfants, jusqu’à 700 enfants sont arrêtés et interrogés par les soldats israéliens chaque année.

On ne leur permet pas d’être accompagnés par leurs parents lors de l’interrogatoire. On estime que dans 15 ans environ 8 000 enfants auront été détenus et poursuivis, dont la  majorité aura été accusée d’avoir jeté des pierres. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales