Porte-parole du président russe : la situation en Crimée ne regarde que la Russie

Le porte-parole de Vladimir Poutine Dmitri Peskov Source: RIA NOVOSTI
Le porte-parole de Vladimir Poutine Dmitri Peskov

La situation en Crimée est l’affaire interne de la Russie et n’a pas à être discutée avec des diplomates étrangers, a dit le porte-parole du président russe Dmitri Peskov en réaction aux propos de Jen Psaki sur l’«annexion» de la Crimée.

Lundi 16 mars, la représentante du département d’Etat américain Jen Psaki a évoqué en briefing de presse les conditions d’annulation des sanctions contre la Russie introduites après le rattachement de la .

«Nous confirmons que les sanctions liées à la Crimée resteront en vigueur jusqu’à la fin de l’occupation de la péninsule par la Russie», a dit la responsable, qui n’a toutefois pas pu préciser ce qu’elle entendait par «occupation» dans une région rattachée à la  conformément aux résultats d’un référendum d’autodétermination organisé en mars 2014.

En réponse à ces déclarations, Dmitri Peskov a souligné qu’«il n’y a aucune occupation en Crimée. La Crimée est une région de la Fédération de Russie. Les sujets relatifs à nos régions ne sont pas à discuter avec nos collègues étrangers».

En savoir plus : Un an après, les Criméens voteraient à nouveau pour le rattachement à la Russie

La Crimée célébre l’anniversaire de son rattachement à la Russie. L’appartenance de la péninsule à la Russie, cependant, n’a pas été reconnue par Kiev.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales