Washington exige l’arrêt du ravitaillement des avions militaires russes par le Vietnam

La base de Cam Ranh Source: Reuters
La base de Cam Ranh

Selon Reuters, Washington a demandé à Hanoï d’interdire à la Russie d’utiliser la base militaire de la baie de Cam Ranh dans le sud du pays pour ravitailler ses bombardiers, d’après un collaborateur du département d’Etat qui veut garder l’anonymat.

Selon le responsable américain, la  aurait augmenté la cadence de ses vols dans la région Asie-Pacifique. «Nous avons demandé aux autorités vietnamiennes de garantir que la Russie ne pourra plus utiliser son accès à la baie de Cam Ranh pour exercer des activités susceptibles d'accentuer les tensions dans la région», a déclaré le responsable, sous le sceau de l'anonymat. Il a également ajouté que Washington «respecte» le droit du Vietnam de conclure des accords avec d’autres pays.

Le commandant de l'armée américaine du Pacifique, le général Vincent Brooks, a déclaré que la Russie avait effectué des «vols provocateurs» à proximité de l'île de Guam, territoire américain dans le Pacifique. Il a refusé de dire quand ces supposés vols russes ont eu lieu et combien il y en a eu. Il a seulement laissé entendre que cela s’était passé l’année dernière et que les appareils russes avaient été ravitaillés à l’aide des vaisseaux qui se trouvaient dans la baie de Cam Ranh.

La base militaire de Cam Ranh fut un temps la plus grande base soviétique en dehors de l'Union soviétique. Elle était utilisée par la marine soviétique, puis par la marine russe. Pour sa part,  cherche à obtenir un accès à cette base de Cam Ranh pour contrer l’influence croissante de la Chine dans la région. A l’époque, les navires américains avaient été autorisés à utiliser ce port, mais pour procéder à des réparations sur leurs navires. Le gouvernement vietnamien n'a pour l’instant pas donné suite à la requête des Etats-Unis.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales