Le secteur public allemand manifeste à Berlin (VIDEO)

Des enseignants, des médecins, des policiers et d’autres employés des services publics sont sortis dans les rues de Berlin pour exiger une hausse de salaire de 5,5%.

Quelque 5 000 personnes ont  participé à cette action à la veille des négociations entre le gouvernement et les syndicats. De nouvelles négociations sont prévues jeudi mais si elles échouent les gens qui manifestaient aujourd’hui se disent prêts pour un long combat.

Les manifestants exigent une augmentation de salaire de 5,5 % ou d’au moins 175 euros par mois en arguant du fait que la vigueur de la croissance prévue à 1,5 % par le gouvernement justifie cette revalorisation.

Néanmoins, le gouvernement leur a déjà fait une offre il y a quelques mois qui aurait permis d’augmenter les salaires mais cet argent aurait été prélevé sur leur fonds de pension. Cette proposition a été rejetée car les manifestants estiment que le gouvernement allemand possède assez de l’argent pour investir dans l’éducation. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»