«Menace pour l'ordre constitutionnel» russe : le média controversé Bellingcat déclaré «indésirable»

«Menace pour l'ordre constitutionnel» russe : le média controversé Bellingcat déclaré «indésirable»© Vladimir Fedorenko Source: Sputnik
Le marteau d'un juge exposé à la Douma (image d'illustration).
Suivez RT en français surTelegram

Jugeant qu'il représentait «une menace pour l'ordre constitutionnel et la sécurité de la Russie», le parquet russe a qualifié le média Bellingcat – lié à Londres et Washington – d'«indésirable», en vertu d'une loi promulguée en 2015.

Le parquet russe a indiqué aux agences de presse le 15 juillet que le controversé média Bellingcat – dont les liens étroits avec les autorités britanniques ne sont pas un secret – représentait «une menace pour l'ordre constitutionnel et la sécurité de la Fédération de Russie», et l'a jugé «indésirable». En plus de ce média, le parquet a indiqué avoir décidé de reconnaître comme «indésirables» The Insider - site d'informations basé en Lettonie et ayant publié des enquêtes communes avec Bellingcat - et un institut tchèque, le Central and Eastern Europe Law Initiative (CEELI).

Connu notamment pour ses articles pour le moins tendancieux sur le crash du MH17 ou sur l'empoisonnement présumé d'Alexeï Navalny, Bellingcat, qui a plus récemment écrit sur l'opération militaire russe en Ukraine, avait déjà été qualifié d'«agent étranger» par la Russie en 2021.

Financé notamment par l'ONG américaine National Endowment for Democracy (NED) – elle-même financée en grande partie par le Congrès américain – mais aussi indirectement par le ministère britannique des Affaires étrangères et du Commonwealth, ce média qui se dit «indépendant» est accusé, notamment par le journaliste de Grayzone Ben Norton, d'agir comme un propagandiste non officiel de l'OTAN. Pour le directeur du Service des renseignements extérieurs russe Sergueï Narychkine, le site fondé en 2014 est utilisé «pour faire pression» sur des pays, des individus ou des personnes morales. «Les informations qui sont utilisées dans ce genre de cas sont fausses, non vérifiées, elles ont leurs propres objectifs», avait-il ajouté en août dernier.

Une loi russe de 2015 sur les organisations étrangères «indésirables»

Une loi promulguée en 2015 par le président russe Vladimir Poutine permet de désigner des organisations étrangères actives en Russie comme «indésirables», qu'il s'agisse d'ONG, de fondations ou d'entreprises. Elles peuvent ensuite être interdites et leurs membres poursuivis au pénal.

Le vote de cette loi avait soulevé de vives critiques, notamment de la part d'ONG et d'organisations internationales : Amnesty International, entre autres, avait dénoncé le «dernier chapitre dans la répression sans précédent contre les organisations non gouvernementales». Les députés qui la défendaient avaient de leur côté invoqué le besoin de stopper les «organisations destructrices» travaillant en Russie, susceptibles de menacer «les valeurs de l'Etat russe» et de fomenter des «révolutions de couleur», en référence aux révoltes soutenues par l'Occident dans des pays de l'ex-URSS.

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix