Pays-Bas : la police ouvre le feu lors d'une manifestation d'agriculteurs, une enquête ouverte

Pays-Bas : la police ouvre le feu lors d'une manifestation d'agriculteurs, une enquête ouverte© Peter Dejong/AP
Une enquête a été ouverte sur les coups tirés par des policiers lors d'une manifestation des agriculteurs néerlandais (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Au cours d'une action des fermiers néerlandais contre le plan gouvernemental de réduction des émissions d'azote, les forces de l'ordre ont tiré, affirmant avoir été menacées. Les soutiens des manifestants s'inquiètent de ces tirs.

Des policiers néerlandais ont utilisé leurs armes de service dans la soirée du 5 juillet lors d’une action des agriculteurs contre un plan du gouvernement destiné à réduire les émissions d'azote. Les tirs n'ont pas fait de blessés mais ont touché un tracteur. Les heurts sont survenus sur une bretelle d'autoroute à Heerenveen (nord du pays).

«Vers 22h40, des conducteurs de tracteurs ont tenté d'entrer en collision avec des agents et des véhicules de police», ont expliqué les forces de l'ordre sur Twitter. Affirmant qu'une «une situation menaçante» s'était alors présentée, les forces de l’ordre ont indiqué que des coups de semonce […] et des coups ciblés ont été tirés». A la suite de ces tirs, «un tracteur a été touché» et trois personnes ont été arrêtées, a-t-elle précisé.

Les images et vidéos des coups de feu apparues depuis sur les médias sociaux ne semblent pas montrer de tentative d'emboutissage de la part des agriculteurs. L’une d'elles montre deux tracteurs quittant la scène, sans jamais heurter un piéton, les officiers ouvrant le feu sur le second véhicule alors qu'il s'éloignait. «Le fait que la police cible des agriculteurs sans aucun danger imminent est très inquiétant», a dénoncé sur Twitter le député conservateur Gideon van Meijeren, qui soutient le mouvement des agriculteurs.

Une autre vidéo relayée par RTL Niews, montre un agent, pistolet à la main, donnant des ordres à un conducteur de tracteur garé près de la bretelle d'autoroute, tout en visant le véhicule avec son arme.

La police a annoncé qu'une enquête avait été ouverte sur ces tirs, Gideon van Meijeren affirmant pour sa part que les forces de l'ordre avaient menti «de manière flagrante». Il a exhorté les autorités à s’expliquer et a demandé un débat en urgence au Parlement, tout comme la députée Caroline van der Plas, pour le Mouvement agriculteur-citoyen.

Les fermiers néerlandais protestent régulièrement, depuis le 10 juin, date de l'annonce par le gouvernement d'un projet de loi destiné à réduire les émissions d'azote. Cela pourrait se traduire très concrètement par une diminution de 30% du cheptel, d'après les médias néerlandais tout en menaçant des exploitations selon les agriculteurs. Ces derniers jours, ils ont organisé des actions coup de poing illustrées par des blocages de centres de distribution de plusieurs supermarchés conduisant à des pénuries de certains produits.

Ce n'est pas la première fois que la police néerlandaise fait usage d'armes à feu dans le cadre de missions de maintien de l'ordre. En novembre 2021, des coups de feu avaient été tirés lors d'un rassemblement contre les restrictions sanitaires qui avait dégénéré à Rotterdam.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix