La Hongrie prête à payer le gaz russe en roubles, déclare Orban

La Hongrie prête à payer le gaz russe en roubles, déclare Orban© Attila KISBENEDEK Source: AFP
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban.
Suivez RT France surTelegram

Le Premier ministre hongrois a fait savoir que son pays était prêt à payer du gaz russe en roubles. Cette condition est exigée par Moscou vis-à-vis de certains pays, en réaction aux sanctions occidentales liées à l'offensive russe en Ukraine.

«Nous ne voyons pas de problème dans le paiement en roubles, si c'est ce que les Russes veulent, nous paierons en roubles», a déclaré ce 6 avril le Premier ministre hongrois Viktor Orban lors d'une conférence de presse à Budapest.

Moscou a menacé de couper l'approvisionnement en gaz aux pays «inamicaux» qui refuseraient de payer en roubles, une mesure qui affecterait principalement l'UE, très dépendante. La Hongrie brise ainsi les rangs de l'unité européenne sur le sujet, les autres pays – à l'exception de la Slovaquie – ayant refusé tout versement en roubles à Moscou, qui cherche de cette manière à soutenir sa monnaie.

Un peu plus tôt, le ministre hongrois des Affaires étrangères Peter Szijjarto avait estimé que l'UE n'avait aucun rôle à jouer dans l'approvisionnement en gaz, «régi par un contrat bilatéral».

«La volonté de la Commission européenne d'avoir une réponse commune des pays importateurs ne nous paraît pas nécessaire», a-t-il déclaré.

«Une solution technique» pour mettre en œuvre la conversion doit être trouvée d'ici la première obligation de paiement au géant russe Gazprom fin mai, a-t-il précisé, alors que la Hongrie est fortement dépendante des livraisons énergétiques russes.

La Commission européenne a proposé mardi aux Vingt-Sept de durcir les sanctions contre Moscou, en arrêtant leurs achats de charbon russe, qui représentent 45% des importations de l'UE, et en fermant les ports européens aux bateaux russes.

Mais un embargo éventuel sur le pétrole russe (25% des achats européens de pétrole) et le gaz russe (45% des importations de gaz de l'UE) fait l'objet d'âpres discussions entre les Etats membres.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix