L'Allemagne songe à se doter d'un bouclier antimissiles

- Avec AFP

L'Allemagne songe à se doter d'un bouclier antimissiles© Ministère de la Défense israélien Source: AFP
Le système de défense antimissiles Arrow 3 utilisé en 2019 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Alors que le conflit en Ukraine suscite des inquiétudes, le gouvernement allemand envisage de se doter d'un système antimissile. Inspiré du Dôme de fer israélien, il coûterait environ deux milliards d'euros.

Le gouvernement allemand, que l'offensive militaire russe en Ukraine a convaincu d'investir massivement dans la défense, envisage l'acquisition d'un système de protection antimissiles israélien, selon la présidente de la commission de la défense au Bundestag ce 27 mars.

La décision n'a pas encore été prise formellement mais le parti social-démocrate du chancelier Olaf Scholz, la principale formation de la coalition au pouvoir, y est favorable, selon le quotidien Bild.

Un coût estimé à deux milliards d'euros selon Bild

«Nous devons mieux nous protéger contre la menace russe. Pour cela, nous avons besoin rapidement d'un bouclier antimissiles à l'échelle de l'Allemagne», explique dans Bild le rapporteur au Bundestag pour le budget de la défense, Andreas Schwarz. «Le système israélien Arrow 3 est une bonne solution», ajoute-t-il au sujet de ce dispositif antimissiles israélien destiné à contrer des missiles de longue portée.

Selon Bild, le système, inspiré du Dôme de fer israélien, coûterait environ deux milliards d'euros et pourrait être opérationnel dès 2025 depuis trois sites en Allemagne.

«Compte tenu de la menace et des différents systèmes d'armes dont dispose la Russie, il faut bien sûr s'y intéresser, c'est logique», a dans la foulée confirmé auprès du quotidien Welt la présidente de la commission de la défense au Bundestag, Marie-Agnes Strack-Zimmermann (FDP, libérale). 

«Il existe différentes options, d'autant plus que ce bouclier a été construit pour un missile bien précis, tiré à très haute altitude, qui arrive par l'espace et qu'un système de défense classique ne peut pas aider. Il est donc important de s'en occuper le plus rapidement possible», ajoute avant une visite en Israël l'élue, dont le parti, le FDP, est un des membres de la coalition au pouvoir.

«Tout cela doit aller très vite, mais doit aussi être discuté très sérieusement», fait-elle valoir. Le bouclier serait même suffisamment puissant pour couvrir également la Pologne, la Roumanie et les pays baltes.

«Nous pouvons tendre le Dôme de fer au-dessus de nos pays voisins. Nous jouerions ainsi un rôle clé pour la sécurité de l'Europe», abonde Andreas Schwarz.

Après des années de sous-investissement, l'Allemagne a effectué fin février une volte-face historique avec la guerre en Ukraine. Olaf Scholz avait annoncé le 27 février, quelques jours après l'offensive russe, une enveloppe exceptionnelle de 100 milliards d'euros pour moderniser l'armée, et l'objectif de dépasser les 2% de dépenses militaires dans le PIB.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix