La Russie, la «menace numéro un» pour les Etats-Unis, estime un général américain

Mark Milley Source: Reuters
Mark Milley

Tout juste rentré d’un voyage à Kiev, le chef de l’état-major américain Mark Milley a qualifié la Russie d’«agressive» et «antagoniste aux intérêts des Etats-Unis», ce qui, avec l’arme nucléaire, en fait une menace capitale pour Washington.

La Russie est le seul pays au monde à posséder des capacités nucléaires suffisantes pour détruire les Etats-Unis, ce qui en fait une menace existentielle, a déclaré Milley lors du sommet Defense One à Washington lundi. Les récentes actions du Kremlin laissent penser que Moscou n’hésiterait pas à utiliser ces armes, a ajouté le général, estimant que la Russie «violait l'ordre westphalien» depuis 2008, en «envahissant des nations souveraines».

«Je dirais que le comportement récent de la Russie est antagoniste aux intérêts des Etats-Unis», a ajouté le général, en citant en guise d’exemple les exercices et patrouilles «agressifs» que la Russie effectuait sur son territoire, depuis ces «quatre à six dernières années».

En savoir plus : Budget de la défense US, 600 millions aux rebelles syriens, et 300 millions à Kiev

D’ailleurs, deux semaines plus tôt, un autre général américain haut placé, James Dunford, a utilisé les mêmes formules exactes lors d’une audience au Sénat. «Si vous voulez nommer une nation qui pourrait présenter une menace existentielle aux Etats-Unis, je serais obligé de pointer du doigt la Russie», a alors déclaré ce responsable de la marine des Etats-Unis.

Mark Milley a pourtant admis que l’approche des relations diplomatiques entre Moscou et Washington devrait être «un peu plus nuancée». Les Etats-Unis ne doivent pas cesser leur coopération avec Moscou sur des centres d’intérêts communs, tels que l’accord sur le nucléaire iranien, a souligné le militaire.

En savoir plus : En Ukraine, les militaires américains apprennent eux aussi à «combattre contre les forces russes»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales