L'armée russe a bombardé des cibles en Syrie grâce à des informations de l'opposition syrienne

Un Su-24 effectue une frappe sur un atelier de munitions à Alep, le 2 novembre Source: RIA NOVOSTI
Un Su-24 effectue une frappe sur un atelier de munitions à Alep, le 2 novembre

L’aviation russe a effectué 24 frappes sur des objectifs terroristes, dont les coordonnées ont été communiquées par l’opposition syrienne qui a commencé à collaborer avec la Russie, a annoncé le général Kartapolov, de l'Etat-major des forces russes.

«Nous avons atteint [avec l’opposition] un accord sur les actions communes contre les terroristes et avons mis en place des zones de contact de transmission de l’information», a expliqué le général ajoutant que dans la journée, l’armée de l’air russe avait effectué 12 vols et a atteint 24 cibles terroristes.

Des bombes KAB 500 ont été utilisées dans les zones de Tadmor, Deir ez-Zor et à l’est d’Alep. Les coordonnées de tous les objectifs ont été transférées par les représentants de l’opposition, a poursuivi Kartapolov.

D’après le général, au cours de ces frappes, l’aviation russe a réussi à détruire un point de commandement des terroristes, un atelier de munitions, dix différentes installations renforcées, 12 positions d’artillerie et de systèmes lance-missile des djihadistes.

Le partage de coordonnés de la part des rebelles syriens intervient après les négociations de Vienne sur la crise syrienne, tenues le 30 octobre, où les participants de 19 pays ont convenu de la nécessité d’établir un cessez-le-feu et d’initier un processus politique.

Le partage de coordonnés de la part des rebelles syriens intervient après les négociations de Vienne sur la crise syrienne, tenues le 30 octobre, où les participants de 19 pays ont convenu de la nécessité d’établir un cessez-le-feu et d’initier un processus politique.

La Russie a souligné plusieurs fois être ouverte aux négociations avec toutes les parties concernées, y compris l’opposition syrienne soutenue par la coalition internationale menée par les Etats-Unis. La campagne militaire russe avait pourtant été accusée de l’avoir ciblé par les médias occidentaux. Cependant, toutes les accusations ont été rejetées par Moscou qui les juge «infondées».

Déjà avant les pourparlers, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a annoncé la volonté du Kremlin de coopérer avec les rebelles modérés pour éradique Daesh en Syrie. Le président Bachar el-Assad avait pour sa part déclaré qu’il était d’accord pour que cette opposition prenne part au processus de transition du pouvoir et à la résolution de la crise qui dure déjà depuis plus de quatre ans.

Le 30 septembre, la Russie a entamé une campagne de bombardements aériens contre les forces terroristes en Syrie, à la demande de son président Bachar el-Assad. En un mois d’opérations, l’aviation russe a déjà détruit plus de 1 800 cibles terroristes, d’après les chiffres du ministère russe de la Défense.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales