Joe Biden annonce des sanctions économiques et des restrictions d'exportation vers la Russie

- Avec AFP

Le président américain Joe Biden© Brendan Smialowski Source: AFP
Joe Biden prononce un discours depuis la Maison Blanche après l'opération militaire russe en Ukraine.
Suivez RT France surTelegram

Le président américain Joe Biden a annoncé ce 24 février des sanctions économiques et des restrictions d'exportation vers la Russie, en riposte à son opération militaire en Ukraine.

Dans un discours depuis la Maison Blanche ce 24 février, Joe Biden a annoncé l'instauration de sanctions économiques et de restrictions sur les exportations vers la Russie, en réponse à l'intervention militaire russe lancée en Ukraine. 

Cette opération russe a été dénoncée notamment par la Turquie et les pays occidentaux, dont certains ont déjà annoncé de nouvelles sanctions. Elle a également suscité, dans des capitales occidentales mais aussi en Russie, des manifestations de contestation.

Quatre banques russes supplémentaires vont aussi être sanctionnées et plus de la moitié des importations technologiques de Russie supprimées. «Cela imposera un coût sévère à l'économie russe, à la fois immédiatement et à long terme», a affirmé le dirigeant américain. Poursuivant son propos, Joe Biden a affirmé que couper la Russie du réseau interbancaire Swift, rouage essentiel de la finance mondiale, demeurait «une option». 

Il a néanmoins souligné qu'«actuellement cela n'était pas (une) position» partagée par les Européens, et a assuré que les autres sanctions financières annoncées par les Etats-Unis et leurs alliés avaient «autant d'impact voire plus d'impact» que cette option, réclamée par l'Ukraine elle-même.

Une intervention militaire en Ukraine exclue

Sur la présence militaire américaine en Europe, le président a déclaré que son pays défendrait le «moindre pouce de territoire de l'OTAN», mais n'interviendrait pas en Ukraine. «Nos forces armées ne vont pas en Europe pour combattre en Ukraine mais pour défendre nos alliés de l'OTAN et rassurer ces alliés de l'Est». 

Après cette prise de parole, le Trésor américain a déclaré que 24 personnes et organisations de Biélorussie étaient sanctionnées dans la foulée. 

La veille, dans un communiqué de presse, la diplomatie russe a promis une réponse «forte» et «douloureuse» aux sanctions qui seraient décidées par les Etats-Unis. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix