Les titres de Chevalier et de Dame de l’ordre d’Australie abolis par le nouveau Premier ministre

Source: Reuters

Les titres de Chevaliers et de Dame de l’ordre d’Australie iront au placard. Malcolm Turnbull, le Premier ministre, les juge d’un autre temps et estime qu’ils ne sont plus appropriés à un système moderne de distinction honorifique.

«Les Chevaliers et les Dames [de l’ordre d’Australie] sont des titres qui sont très anachroniques, obsolètes et non appropriés pour 2015», a fait savoir lundi le Premier ministre australien, ajoutant que le système de titres honorifiques «était encore loin d’être le problème le plus important en Australie aujourd’hui».

Malcolm Turnbull avait indiqué précédemment que la Reine était d’accord avec la recommandation du gouvernement d’abolir ces titres. De plus, avant de prendre une telle décision, il a en outre consulté ses collègues au sein du cabinet qui ont partagé son avis.

Aller plus loin : un Américain frustré implore la reine d’Angleterre d’annexer les USA… Et reçoit une réponse !

«Le changement n’affectera pas ceux, à qui ces titres ont déjà été attribués. Cette année marque le 40ème anniversaire de l’ordre d’Australie, le système honorifique et militaire établi par la reine Elisabeth II en 1975, en reconnaissance des réalisations ou des services rendus par les Australiens.

Ces titres avaient été réhabilités sur le plan national par le prédécesseur de Malcolm Turnbull, Tony Abbott, l’année dernière, 28 ans après que le gouvernement travailliste les ait retirés sur l’initiative du gouvernement travailliste de Bob Hawke.

En janvier dernier, Tony Abbot avait conféré un titre au Prince Philip, l’une des cinq personnes à avoir été honorées lors de cette très courte réhabilitation. Un acte hautement impopulaire, à tel point même, que le public l’a surnommé «Knightmare» [jeu de mots entre chevalier et cauchemar en anglais], réclamant que ce titre honorifique ne soit attribué qu’à des Australiens, sachant que le mari de la Reine Elizabeth II dispose déjà de plus de 70 titres.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales