«Convoi de la liberté» en Nouvelle-Zélande bloque la circulation autour du Parlement

- Avec AFP

Un convoi de manifestants opposés aux restrictions sanitaires bloque une intersection près du Parlement néo-zélandais, à Wellington le 8 février 2022.© Mark MITCHELL Source: AP
Vidéo
Un convoi de manifestants opposés aux restrictions sanitaires bloque une intersection près du Parlement néo-zélandais, à Wellington le 8 février 2022.
Suivez RT France surTelegram

Des camions ont bloqué le 8 février les rues autour du Parlement néozélandais pour protester contre les restrictions sanitaires, s'inspirant du mouvement du «convoi de la liberté» canadien. Le Premier ministre s'est refusé à tout dialogue.

Un convoi de camions et de camping-cars a bloqué le 8 février les rues situées autour du Parlement néo-zélandais à Wellington pour protester contre les mesures sanitaires et la vaccination, un mouvement inspiré de celui qui paralyse la capitale du Canada.

Des centaines de véhicules, sur lesquels étaient affichés des messages tels que «rendez-nous notre liberté» et «la coercition n'est pas un consentement», se sont garés dans les rues proches du Parlement. Des centaines d'autres ont roulé à travers le centre-ville en klaxonnant alors que plus d'un millier de personnes ont écouté les discours.

Un habitant de Wellington, Stu Main a affirmé que les manifestants avaient l'impression que leurs inquiétudes concernant le recul de leurs droits n'étaient pas entendues par le gouvernement. «Je suis vacciné mais je suis contre le fait d'obliger les personnes à le faire», a-t-il expliqué à l'AFP, qualifiant cette politique de «scandaleuse». La manifestation est restée pacifique et la police n'a fait état d'aucune arrestation ou incident majeur.

Le Premier ministre néozélandais minimise l'importance de la manifestation

Le Premier ministre Jacinda Ardern a expliqué ne pas avoir l'intention de dialoguer avec les personnes qui ont participé à cette opération, soulignant que la majorité des Néo-Zélandais avaient manifesté leur soutien au programme de vaccination du gouvernement. «96% des Néo-Zélandais se sont fait vacciner, ce qui nous permet de vivre aujourd'hui avec moins de restrictions grâce à la protection supplémentaire que cela a apporté», a-t-elle déclaré à Radio New Zealand.

La vaccination contre le Covid-19 est obligatoire pour les personnes travaillant dans certains secteurs comme la santé, la police, l'éducation et la défense. Un système de pass sanitaire est entré vigueur, obligeant les personnes à prouver leur vaccination pour entrer dans les restaurants, prendre part aux événements sportifs ou à des services religieux. Il n'est pas obligatoire dans les transports publics, les supermarchés, les écoles ou pour accéder aux services de santé.

Plusieurs des manifestants de Wellington portaient des drapeaux canadiens. Des centaines de camions font depuis plus de dix jours le «siège» de la capitale canadienne et le maire d'Ottawa a appelé le 7 février les autorités fédérales à l'aide pour y mettre un terme. Les organisateurs du convoi de Wellington n'ont pas indiqué combien de temps ils entendaient rester dans la ville.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix