Nouvelle-Zélande : Ardern annonce de nouvelles restrictions sanitaires et le report de son mariage

Jacinda Ardern lors d'un entretien télévisé à Wellington (Nouvelle-Zélande) le 11 avril 2021© Marty Melville Source: AFP
Jacinda Ardern lors d'un entretien télévisé à Wellington (Nouvelle-Zélande) le 11 avril 2021
Suivez RT France surTelegram

Confrontée à une augmentation des contaminations causée par le variant Omicron, le gouvernement néo-zélandais a instauré de nouvelles restrictions sanitaires. Le Premier ministre Jacinda Ardern a également annoncé le report de son mariage.

L'ensemble de la Nouvelle-Zélande a basculé en «zone rouge» avec pour conséquence le durcissement des restrictions sanitaires, a annoncé le Premier ministre Jacinda Ardern. S'exprimant lors d'une conférence de presse organisée le 23 janvier à Auckland, Jacinda Ardern a justifié la décision du gouvernement par le fait que neuf cas de variant Omicron avaient été récemment détectés dans le pays.

Selon le journal néo-zélandais Newsroom, les neuf cas en question seraient liés à une famille de retour d'un mariage qui, au passage, aurait contaminé un membre du personnel navigant à bord d'un avion qu'ils avaient emprunté. Toujours selon Newsroom, plus de 100 personnes auraient assisté au mariage, faisant ainsi craindre au gouvernement la formation d'un «cluster».

Lors de la conférence de presse, le Premier ministre a confirmé que l'ensemble du territoire néo-zélandais basculerait en «zone rouge» avec pour conséquence la mise en place de nouvelles restrictions sanitaires telles que le port du masque obligatoire en extérieur et une limite de 100 personnes intégralement vaccinées pour tout événement. Ces nouvelles restrictions seront effectives à compter du 23 janvier à minuit.

Jacinda Ardern en a profité pour annoncer le report de son mariage. «Mon mariage n'aura pas lieu», a-t-elle déclaré aux journalistes, des propos repris par Reuters. «Je ne suis pas différente [...] des milliers d'autres Néo-Zélandais qui ont dû faire face à des situations bien plus dévastatrices résultant de la pandémie, dont celle particulièrement douloureuse de ne pouvoir être aux côtés de ceux que l'on aime quand ils sont gravement malades», a-t-elle ajouté.

Un système de protection basé sur les feux tricolores

Depuis le 2 décembre 2021, La Nouvelle-Zélande a basculé vers un système à feux tricolores appelé Protection framework dans le cadre de la réponse sanitaire du pays. Le nouveau système de lutte contre le Covid-19 se présente comme des feux de circulation, le vert signifiant pratiquement aucune restriction, l'orange imposant le port du masque dans certains lieux tandis que le rouge, appliqué maintenant à l'ensemble du pays, permet aux commerces de rester ouverts aux seuls clients vaccinés et en observant une distanciation sociale. Ce système, couplé à une vaccination massive, a pour objectif de mettre fin à l'ancienne stratégie consistant à instaurer des confinements sévères, une traçabilité rigoureuse des contacts et des contrôles stricts aux frontières à chaque cas de Covid-19 détecté. 

La politique controversée du «zéro Covid» décidée par les autorités néo-zélandaises a jusque-là permis au pays d'obtenir un bilan limité à 52 morts sur une population de cinq millions d'habitants, mais au prix de mesures très restrictives aux frontières. Cependant, Jacinda Ardern a récemment admis que cette stratégie n'était plus viable en raison du variant Delta détecté à Auckland en août 2021. Désormais, priorité est donc donnée à la vaccination. Selon Reuters, environ 94% de la population néo-zélandaise de plus de 12 ans est entièrement vaccinée et environ 56% des personnes éligibles ont reçu une dose de rappel.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix