Des centaines de personnes réunies à Bruxelles pour protester contre les restrictions sanitaires

Manifestation du 30 janvier 2022 à Bruxelles contre les restrictions sanitaires© Nicolas MAETERLINCK / BELGA Source: AFP
Vidéo
1 600 manifestants ont battu le pavé à Bruxelles le 30 janvier 2022 pour dénoncer les restrictions sanitaires.
Suivez RT France surTelegram

1 600 manifestants ont défilé à Bruxelles le 30 janvier pour contester les restrictions sanitaires en vigueur et exiger la destitution du gouvernement. Ce nouveau rassemblement a suivi un parcours différent du précédent pour éviter les débordements.

Le 30 janvier fut un nouveau dimanche de mobilisation pour les manifestants opposés aux restrictions sanitaires en Belgique. 1 600 personnes se sont rassemblées à Bruxelles, exigeant également la destitution du gouvernement, a rapporté la RTBF. Cette mobilisation succédait à celle du 23 janvier, qui avait donné lieu à de violents affrontements avec les forces de l’ordre.

En conséquence, le parcours de la manifestation du 30 janvier a été modifié afin d’éviter le quartier européen où un bâtiment avait été pris pour cible.

Les manifestants ont ainsi défilé sous l’égide du groupe «Belgique unie pour la liberté» depuis la Gare du Nord de Bruxelles à partir de 12h30, en scandant des slogans tels que «Liberté» ou «Résistance». Certains d’entre eux, interviewés par la RTBF, ont fait part de leur méfiance vis-à-vis des restrictions sanitaires qu’ils n’ont pas hésité à comparer au crédit social chinois ou encore aux «pays de l’Est dans les années 50».

Un couple de seniors a ainsi fustigé la volonté du gouvernement belge de les «contrôler» : «On parle d’obligation vaccinale : ça ne va plus. On a le danger devant nous, celui de devenir un pays comme la Chine, comme les pays de l’Est des années 1950. On nous oblige à des comportements aberrants».

Du côté des organisateurs de la manifestation, le «contrôle de la société» est aussi épinglé. «Ça fait deux ans qu’on est emprisonnés, mais nous serons entendus. Il ne s’agit plus de se diviser entre vaccinés et non-vaccinés», a martelé Sarkis Simonjan, l’organisateur de l’événement.

La manifestation du 23 janvier avait rassemblé 50 000 personnes selon la police, et avait débouché sur 228 arrestations administratives et 11 arrestations judiciaires.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix