Canada : le convoi «pour la liberté» s'élargit et reçoit les soutiens de Musk et Trump Jr.

Canada : le convoi «pour la liberté» s'élargit et reçoit les soutiens de Musk et Trump Jr.© David Jackson / La Presse canadienne Source: AP
Vidéo
Des manifestants contre l'obligation vaccinale contre le Covid-19 pour les camionneurs transfrontaliers à Thunder Bay, en Ontario, le mercredi 26 janvier 2022.
Suivez RT France surTelegram

Le convoi «pour la liberté» contre les mesures sanitaires qui s'est élancé le 23 janvier en direction d'Ottawa jouit d’un soutien important au Canada et aux Etats-Unis. Un rendez-vous de convergence des différentes régions aura lieu le 29 janvier.

De nouveaux manifestants se sont invités au rassemblement final du convoi de camionneurs «pour la liberté» à Ottawa afin de protester contre les mesures sanitaires et le passeport vaccinal en particulier. Se disant déterminés, ils ont l’intention d'y tenir le pied de grue pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, «dans l’espoir que leur perturbation de la capitale fasse capituler le gouvernement Trudeau sur l’ensemble des mesures sanitaires liées au Covid-19», rapporte quotidien québécois Le Devoir ce 28 janvier.

De nombreux participants doivent converger vers Ottawa le 29 janvier par de multiples petits convois venus de différentes régions de ce pays gigantesque. Parmi eux, on qualifie ce mouvement d'«historique» et même de «révolution». 

La police d’Ottawa s'attendrait à voir arriver entre 1000 et 2000 poids lourds, selon Le Devoir, mais certaines estimations évoquées par d'autres médias canadiens parlent de 50 000 camions et d'un record du monde du plus long convoi. Le 27 janvier, la police d'Ottawa a assuré sur Twitter qu'elle réserverait un «bon accueil aux manifestations pacifiques» mais a prévenu qu'il y aurait «des conséquences pour les personnes s’adonnant à des actes criminels, à la violence et à des activités encourageant la haine». 

De son côté, le gouvernement canadien cherche à minimiser le mouvement. Une «petite minorité marginale» avec «des opinions inacceptables», a dénoncé le Premier ministre Justin Trudeau le 26 janvier, rapporte Marianne.

Auteur: RT France

Elon Musk et Trump Jr. soutiennent le convoi 

De nombreuses personnalités nord-américaines ont exprimé leur solidarité avec le convoi des camionneurs. Parmi elles, Donald Trump Jr., fils de l’ancien président américain, a qualifié les participants au convoi de «patriotes» hostiles à la «discrimination médicale» et appelé les étasuniens à suivre l'exemple canadien. Le milliardaire Elon Musk a lui aussi exprimé son soutien sur Twitter. «La liberté est dépouillée pan par pan jusqu'à ce qu'elle ne soit plus», a-t-il notamment écrit. 

La plateforme de financement participatif GoFundMe, qui avait annoncé avoir gelé les quelque 4,5 millions de dollars récoltés en soutien au convoi de camionneurs qui parcourt le pays, a remis le 27 janvier un million sur la cagnotte de près de six millions et demi de dollars récoltés par une organisatrice controversée, à qui la plateforme exige des preuves de bonne gestion de la manifestation pacifique pour l'accès au reste de la somme.

Des dizaines de camionneurs canadiens, réunis en convois, avaient entamé le 23 janvier un long périple vers Ottawa pour dénoncer l'obligation d'être vacciné contre le Covid-19 pour franchir la frontière canado-américaine. Le Canada et les Etats-Unis imposent désormais le passeport vaccinal contre le Covid-19 pour traverser cette frontière, la plus longue du monde avec près de 9 000 km. Cette mesure est entrée en vigueur le 15 janvier au Canada et le 22 aux Etats-Unis. 

Les autorités américaines menacent les éventuels contrevenants d'interdiction permanente du territoire, alors que le Canada impose aux routiers non vaccinés revenant des Etats-Unis une quarantaine de 14 jours.

Pour protester contre ces mesures, plusieurs dizaines de camionneurs canadiens se sont élancés en convoi le 23 janvier depuis Vancouver, sur la côte Pacifique, vers la capitale fédérale à quelque 4 400 km plus à l'est, ont rapporté les médias canadiens. Le «convoi de la liberté», tel qu'il a été baptisé par les routiers, devait agréger d'autres manifestants sur son parcours, et rejoindre le 29 janvier à Ottawa d'autres convois venus du Québec et des provinces atlantiques.

Estimant que la «vaste majorité» des chauffeurs de poids-lourds est vaccinée au Canada, l'Alliance canadienne du camionnage, importante association sectorielle, a «fortement désapprouvé» cette manifestation, le 22 janvier dans un communiqué.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix