Israël élargit la quatrième dose de vaccin contre le Covid-19 aux plus de 60 ans

- Avec AFP

Israël élargit la quatrième dose de vaccin contre le Covid-19 aux plus de 60 ans© Tsafrir Abayov Source: AP
Un homme reçoit une quatrième dose du vaccin Pfizer au centre médical Sheba de Ramat Gan, en Israël, le 31 décembre 2021.
Suivez RT France surTelegram

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a annoncé l'extension de la quatrième dose de vaccin anti-Covid aux personnes de plus de 60 ans. L'Etat hébreu avait déjà approuvé ce second rappel à destination des personnes immunodéprimées.

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a annoncé le 2 janvier que tous les Israéliens de plus de 60 ans et le personnel médical pourront bénéficier d'une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19, en pleine recrudescence des contaminations liée au très contagieux variant Omicron.

S'exprimant lors d'une conférence de presse consacrée à la pandémie, Naftali Bennett a affirmé que le ministère de la Santé avait donné son accord à cette quatrième dose, deux jours après qu'elle ait été administrée à des personnes vulnérables. «La vague d'Omicron est là et nous devons nous protéger», a-t-il déclaré.

Les autorités sanitaires avaient donné le 30 décembre le feu vert à la quatrième dose pour les personnes immunodéprimées. Peu après le début de la vaccination de cette catégorie de population, le directeur du ministère de la Santé Nachman Ash avait autorisé l'administration immédiate d'une quatrième dose pour les pensionnaires de maisons de retraite et patients dans des départements gériatriques.

Une première livraison de pilules anticoronavirus de Pfizer

Alors que le nombre de contaminations continue d'augmenter depuis l'apparition fin novembre du premier cas dans le pays du variant Omicron, Israël a par ailleurs reçu le 30 décembre une première livraison de pilules anticoronavirus de Pfizer. Ce nouveau traitement est composé de deux substances actives dont l'action permet, s'il est pris dans les 5 jours d'apparition des symptômes, d'empêcher au virus de se répliquer afin de préserver l'organisme et réduire très sérieusement les risques d'hospitalisation – et de limiter du même coup la pression sur les services hospitaliers. 
Ces derniers jours, on a constaté une augmentation des cas de Covid-19 en Israël sans que toutefois cela ne se traduise par une hausse marquée des hospitalisations.

Les autorités ont fait état le 2 janvier de 4 206 nouveaux cas de Covid dans les dernières 24 heures et une augmentation de 195% depuis une semaine, ce qui pourrait rapidement accroître la pression sur le système de santé. «On peut envisager d'avoir 50 000 nouveaux cas par jour prochainement», a mis en garde Naftali Bennett, qui a réitéré son appel à une vaccination massive pour les adultes et pour les enfants qui ne le sont pas encore.

Dans un pays de 9,2 millions d'habitants, où déjà plus de la moitié de la population a reçu une dose de rappel, les cas graves se concentrent à l'heure actuelle chez des personnes non vaccinées, selon les données rendues publiques par les autorités. Au total, 1 394 407 contaminations ont été recensées depuis le début de la pandémie en Israël, dont 8 244 décès d'après les chiffres officiels.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix