Extension de l'OTAN, Ukraine... Poutine et Biden se sont entretenus en amont des négociations

Extension de l'OTAN, Ukraine... Poutine et Biden se sont entretenus en amont des négociations© AP Photo/Patrick Semansky
Joe Biden et Vladimir Poutine à Genève le 16 juin 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le chef d'Etat russe s'est entretenu par téléphone avec son homologue américain. Les deux hommes ont entre autres abordé le dossier ukrainien, à l'origine d'une récente escalade de tensions entre Kiev et l'Occident d'une part, et Moscou d'autre part.

Vladimir Poutine et Joseph Biden ont échangé ce 30 décembre au cours d'un entretien téléphonique d'un peu moins d'une heure, qui avait été annoncé la veille par les deux parties.

Qualifiant la discussion entre les deux dirigeants de «franche» et «concrète», le Kremlin rapporte que le président russe a déclaré à son homologue américain que l'instauration de sanctions contre Moscou constituerait «une grave erreur». Pour sa part, la Maison blanche souligne que le président américain a assuré qu'il répondrait de «façon résolue» à toute invasion russe en Ukraine. Des allégations déjà maintes fois balayées par Moscou. Dans un communiqué, le Kremlin a également fait savoir que «le résultat du travail conjoint» entre Moscou et Washington «devrait se solder par de solides garanties juridiques excluant l'avancée de l'OTAN vers l'Est ainsi que le déploiement de systèmes d'armes menaçants à proximité immédiate des frontières russes».

«Dans ce contexte, Joseph Biden a souligné la responsabilité particulière qui incombe à la Russie et aux Etats-Unis pour assurer la stabilité en Europe et dans le monde entier, ainsi que le fait que Washington n'a pas l'intention de déployer des armes offensives sur le territoire de l'Ukraine», poursuit le texte. Cette conversation entre les présidents russe et américain survient en amont des négociations entre les deux pays prévues le 10 janvier à Genève qui visent, entre autres, à apaiser les tensions autour de l'Ukraine. D'autres dossiers devraient être abordés à l'instar du contrôle des armements. 

Vers un dialogue «fondé sur le respect mutuel» ?

Dans ses vœux adressés au président américain quelques heures avant l'appel, Vladimir Poutine s'était dit convaincu, qu'un dialogue «efficace» et «fondé sur le respect mutuel» était possible. De son côté, la Maison blanche avait assuré vouloir promouvoir une «voie diplomatique» sur le dossier ukrainien.

Un porte-parole du Conseil de sécurité nationale des Etats-Unis avait annoncé à l'AFP que les négociations du 10 janvier seraient suivies le 12 janvier d'un rendez-vous OTAN-Russie. Selon la même source, un autre tour de discussions au sein de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), fondée durant la Guerre froide pour favoriser le dialogue Est-Ouest, est prévu le 13 janvier. 

Ces négociations auront notamment pour objet les propositions d'accords de garanties de sécurité faites par Moscou, qui réclame la fin de l'extension de l'OTAN à l'Ukraine et à d'autres pays, mais aussi la fin des manœuvres militaires occidentales à ses frontières. De leur côté, les Etats-Unis se disent inquiets quant à la prétendue intention de la Russie d'envahir l'Ukraine, accusation récurrente qui a été maintes fois démentie, et menacent d'imposer de nouvelles sanctions.

Le 7 décembre, les deux chefs d'Etat s'étaient entretenus lors d'une visioconférence au cours de laquelle Vladimir Poutine avait notamment proposé à son homologue américain de revenir sur toutes les mesures restrictives prises ces dernières années par chacune des deux parties. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix