«Un hiver de maladie grave et de mort» : la prédiction de Joe Biden aux non-vaccinés

- Avec AFP

«Un hiver de maladie grave et de mort» : la prédiction de Joe Biden aux non-vaccinés© Evelyn HOCKSTEIN Source: Reuters
Joe Biden lors d'une réunion portant sur le variant Omicron, à la Maison Blanche, Washington, le 16 décembre 2021.
Suivez RT France surTelegram

Le président des Etats-Unis a alerté sur la propagation d'Omicron, en affirmant que «la seule vraie protection» était de recevoir une injection de vaccin. De nombreuses mesures sont prises à travers le monde pour freiner l'expansion de ce variant.

Le président des Etats-Unis Joe Biden a mis en garde contre «un hiver de maladie grave et de mort» pour les personnes non vaccinées, en raison de l'expansion du variant Omicron du Covid-19. Il a appelé les Américains à se faire vacciner, alors que partout dans le monde les restrictions se multiplient.

La seule vraie protection est de recevoir votre injection

«La seule vraie protection est de recevoir votre injection», a dit le président démocrate, insistant sur le fait que le variant Omicron «est là» et va «se mettre à circuler beaucoup plus rapidement aux Etats-Unis». Le pays est le plus endeuillé au monde par le Covid-19, avec plus de 800 000 morts sur un bilan mondial qui désormais dépasse les cinq millions.

Selon Joe Biden, il est «de la plus haute importance» que les personnes vaccinées reçoivent une dose de rappel, et que les autres reçoivent la première dose.

Pour l'heure, l'administration américaine affirme se concentrer plutôt sur la vaccination que sur de nouvelles mesures restrictives. Les mesures de restriction des voyages se multiplient cependant ailleurs dans le monde face à Omicron, du Canada au Maroc, de l'Irlande à la France.

Au Royaume-Uni, le football et les Christmas parties affectés par Omicron

A l'approche des fêtes de fin d'année, la France va rétablir à partir du 18 décembre l'obligation de justifier de «motifs impérieux» pour les voyageurs en provenance et à destination du Royaume-Uni, pays où les contaminations ont atteint le 16 décembre un nouveau record avec 88 000 cas de Covid-19 en 24 heures.

L'objectif de ces restrictions est de «ralentir au maximum l'arrivée de cas de variant Omicron sur notre sol, le temps qu'on vaccine avec des doses de rappel», a insisté le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

En Angleterre, le calendrier de la Premier League a été chamboulé le 16 décembre par les nombreux cas de Covid touchant plusieurs équipes de football, six rencontres ayant été reportées sur la fin de semaine. Tottenham, Leicester, Manchester United, Brentford, Watford... La liste des clubs dont les effectifs sont touchés par le coronavirus s'allonge d'heure en heure.

Agée de 95 ans, la reine Elizabeth II a de son côté renoncé à sa traditionnelle réunion de famille, qui devait rassembler une cinquantaine de personnes au château de Windsor le 14 décembre. Cette flambée épidémique liée au variant Omicron a poussé les Britanniques à bouleverser leurs plans pour les fêtes de Noël, avec des Christmas parties (fêtes de Noël) d'entreprises annulées et des projets de voyage en France qui tombent à l'eau.

A Bruxelles, la difficile coordination face à la progression du nouveau variant était au cœur du sommet des dirigeants des Vingt-Sept qui s'est tenu le 16 décembre, alors qu'Omicron pourrait selon la Commission européenne devenir dominant en Europe d'ici mi-janvier. Les ministres de la Santé des pays du G7 ont appelé eux aussi le même jour à la coopération face au variant Omicron du coronavirus, qu'ils ont qualifié de «plus grande menace actuelle pour la santé publique mondiale».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix