Variant Omicron : pour Fauci, il est «quasiment certain» qu'il ne cause pas de cas plus graves

- Avec AFP

Variant Omicron : pour Fauci, il est «quasiment certain» qu'il ne cause pas de cas plus graves© MANDEL NGAN/AFP
Le docteur Anthony Fauci a donné quelques indications sur la dangerosité du variant Omicron (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Anthony Fauci, principal conseiller médical de la Maison Blanche, a annoncé à l'AFP qu'il était très probable que le variant Omicron n'entraîne pas de formes plus graves de Covid que le variant Delta, mais qu'il était peut-être plus transmissible.

Il est «quasiment certain» que le variant Omicron n'entraîne pas de cas plus graves de Covid-19 que son prédécesseur, le variant Delta, a déclaré le 7 décembre à l'AFP le docteur Anthony Fauci, principal conseiller médical de la Maison Blanche. Il a cependant ajouté qu'il faudrait attendre encore «deux semaines au moins» pour confirmer cette moindre dangerosité.

Le scientifique a même évoqué «quelques signes montrant qu'il se pourrait même qu'il soit encore moins sévère». Cependant, Anthony Fauci a invité à la patience, expliquant qu'il fallait «deux semaines au moins en Afrique du Sud» (pays où est apparu le variant), et que l'étude des autres infections à travers le monde «pourrait nous prendre plus longtemps pour voir le niveau de gravité» réel, a-t-il précisé.

De plus, il a souligné que les données venant d'Afrique du Sud ne devaient pas être surinterprétées étant donné que la population de ce pays présente la particularité d'être très jeune. Mais, quoiqu'il en soit, le nouveau variant est «clairement hautement transmissible», probablement davantage que le Delta, selon le conseiller. Le 6 décembre, Olivier Véran avait lui indiqué que le variant Omicron semblait «plus contagieux, voire fortement plus contagieux que Delta» selon des données provisoires, mais «pas plus dangereux». Le ministre avait évoqué 25 cas d'infections au variant Omicron, dont 21 «importés».

Depuis son apparition, le nouveau variant inquiète les experts qui redoutent que ce variant réduise l'efficacité des vaccins en raison des nombreuses mutations qu'il présente. Selon certains scientifiques, les rappels de vaccins pourraient aider à maintenir cette protection, en augmentant notamment les niveaux d'anticorps qui combattent le virus dans l'organisme.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix