Etats-Unis : manifestation de soutien au basketteur Kyrie Irving qui refuse de se faire vacciner

Suivez RT France surTelegram

Des manifestants ont battu le pavé à New York pour exprimer leur soutien au meneur des Brooklyn Nets, Kyrie Irving, qui ne peut plus disputer de match en raison de son refus de se faire vacciner contre le Covid-19.

La soirée de match opposant les Brooklyn Nets aux Charlotte Hornets au Barclays Center à New York a été perturbée par une manifestation de soutien au meneur des Nets Kyrie Irving le 25 octobre. Le basketteur est privé de match tant qu'il refuse de se faire vacciner contre le Covid-19. Les manifestants ont brièvement tenté de s'introduire dans la salle où se déroulait la rencontre, rapporte l'AFP. 

Conséquence ou non de cette absence, les Nets ont été battus 95 à 111 ce soir-là. «Evidemment, on aimerait que Kyrie Irving soit sur le terrain, il est très important dans ce qu'on fait, mais ce n'est pas le cas pour le moment», a commenté le basketteur Kevin Durant après la rencontre, évoquant la situation de son coéquipier. «Il faut donc qu'on trouve comment faire sans lui», a-t-il conclu après le match. 

Des millions de dollars de pertes pour le joueur

À New York, pour lutter contre la pandémie, la municipalité interdit aux personnes non vaccinées âgées de douze ans et plus de participer à de grands rassemblements publics en intérieur. Décret qui empêche donc les sportifs professionnels concernés de s'entraîner et de disputer les matchs à domicile.

Je fais ce qui est le mieux pour moi. J'en connais les conséquences et si cela signifie que je serai jugé et diabolisé pour cela, tant pis

Le refus de Kyrie Irving de se plier à la vaccination a engendré sa mise à l'écart des matchs qui se déroulent dans la ville. Cette décision lui coûte environ 381 000 dollars par rencontre non disputée, d'après la chaîne ESPN. Selon le patron de la NBA Adam Silver, 96% des joueurs qui évoluent dans la ligue sont vaccinés. 

Après avoir songé à rendre le vaccin obligatoire, la ligue a finalement mis en place un protocole très lourd pour les joueurs non vaccinés, qui va de tests quotidiens aux repas en solitaire, en passant par des possibilités de sorties et des interactions très limitées avec l'extérieur.

Autant de mécanismes qui n'ont pas entamé la détermination de Kyrie Irving : «Je ne suis l'avocat d'aucun camp. Je fais ce qui est le mieux pour moi. J'en connais les conséquences et si cela signifie que je serai jugé et diabolisé pour cela, tant pis», a-t-il déclaré. 

Une vingtaine de joueurs célèbres étaient encore non vaccinés mi-octobre, selon l'AFP. Si la plupart d'entre eux ne l'ont pas déclaré publiquement, comme la star des Wizards, Bradley Beal, ou l'ailier des Nuggets, Michael Porter Jr, ils ne sont nullement pénalisés comme Irving, leurs villes de Washington et Denver n'ayant pas pris de mesures similaires à celles en vigueur à New York, San Francisco et Los Angeles, qui concernent donc les Nets, les Knicks, les Warriors, les Lakers et les Clippers.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»