Crise entre la Pologne et l'UE : Marine Le Pen apporte son soutien au gouvernement de Varsovie

- Avec AFP

Crise entre la Pologne et l'UE : Marine Le Pen apporte son soutien au gouvernement de Varsovie© Lewis Joly Source: AP
Marine Le Pen soutient le Premier ministre polonais (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La présidente du Rassemblement national a rencontré à Bruxelles le chef du gouvernement polonais à qui elle a apporté son «soutien» dans la crise opposant son pays à l'UE en dénonçant «le chantage inacceptable» de la Commission européenne.

Marine Le Pen a apporté le 22 octobre son soutien au Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki lors d'une rencontre à Bruxelles.

«Honorée d'être reçue aujourd'hui par le chef du gouvernement polonais Mateusz Morawiecki», a relaté sur Twitter la candidate du Rassemblement national à la présidentielle, en postant une photo d'elle serrant la main du Premier ministre.

«Nous avons évoqué ensemble notamment le chantage inacceptable exercé par la Commission européenne sur la Pologne, et j’ai tenu à lui apporter mon soutien», a ajouté Marine Le Pen, qui doit tenir une conférence de presse à Bruxelles dans l'après-midi du 22 octobre, avant de se rendre le 25 octobre à Budapest pour y rencontrer le Premier ministre hongrois Viktor Orban.

Un différent sur la primauté du droit européen 

Avant l'ouverture d'un sommet des Vingt-sept le 21 octobre à Bruxelles, Mateusz Morawiecki, en conflit avec Bruxelles sur l'indépendance de la justice et la primauté du droit européen, s'était dit «prêt au dialogue» tout en dénonçant «la pression du chantage».

Les dirigeants européens ont joué la carte de l'apaisement lors de ce sommet, tout en se réservant la possibilité de sévir ultérieurement.

Les tensions s'étaient accrues depuis une décision le 7 octobre du Tribunal constitutionnel polonais qui avait décrété certains articles des traités européens incompatibles avec la Constitution nationale.

Le différend avec Bruxelles porte en particulier sur un nouveau système disciplinaire pour les juges qui, selon l'UE, menace gravement l'indépendance du pouvoir judiciaire en Pologne. Mais il existe d'autres sujets de discorde, notamment la nomination des juges et leur transfert sans leur consentement entre différents tribunaux ou divisions d'un même tribunal. 

La Pologne avait déclaré que les réformes étaient nécessaires pour éradiquer la corruption au sein du système judiciaire, et avait ignoré une ordonnance provisoire de la Cour de justice de l'UE visant à suspendre l'application de ce système disciplinaire.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»