Biélorussie : l'ambassadeur de France quitte le pays à la demande de Minsk

Biélorussie : l'ambassadeur de France quitte le pays à la demande de Minsk© Kirill KUDRYAVTSEV Source: AFP
Le drapeau biélorusse (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'ambassadeur de France en Biélorussie Nicolas de Bouillane de Lacoste a quitté Minsk. Si la raison officielle n'est pas évoquée, des médias biélorusses soulignent que le diplomate n'a jamais présenté ses lettres de créances à Alexandre Loukachenko.

L'ambassadeur de France en Biélorussie Nicolas de Bouillane de Lacoste a quitté le pays après que Minsk lui a demandé de le faire avant le 18 octobre, selon un porte-parole à l'AFP. «Le ministère bélarusse des Affaires étrangères a demandé que l'ambassadeur parte avant le 18 octobre», a annoncé le porte-parole de l'ambassade sans donner plus détails.

«L'ambassadeur a dit au revoir au personnel de l'ambassade», a-t-il ajouté. Selon les médias biélorusses, l'ambassadeur n'a jamais présenté ses lettres de créances au président Alexandre Loukachenko, dont l'élection n'a pas été reconnue par Paris.

Cette décision survient un peu plus d'un mois après la visite à Paris de Svetlana Tikhanovskaïa. L'opposante biélorusse, exilée en Lituanie et poursuivie pour organisation de «troubles de masse» après la présidentielle de 2020, avait appelait la France à agir sur le plan diplomatique sur la situation dans son pays.

«J'appelle la France et le président Macron à agir de façon décisive dans la recherche d'une solution à la crise biélorusse», avait-elle notamment déclaré lors d'une conférence de presse. L'opposante avait par ailleurs souligné le «poids» de la France sur la scène internationale et s'était dite prête à rencontrer le président de la République «à n'importe quel moment». «Les Biélorusses ont besoin d'une énergie nouvelle pour aller de l'avant», avait-elle encore fait valoir.

Le même jour, le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian l'avait en outre reçue, lui exprimant «la solidarité» de la France avec le peuple biélorusse face à «une répression qui n’a fait que se radicaliser depuis un an».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»