Un hôpital MSF touché par des frappes de la coalition arabe au Yémen

Un bâtiment atteint par une frappe dans la ville de Sadah au Yémen (photo d'archive) Source: Reuters
Un bâtiment atteint par une frappe dans la ville de Sadah au Yémen (photo d'archive)

Des frappes aériennes des avions de la coalition dirigées par l’Arabie saoudite ont atteint un hôpital yéménite géré par Médecins Sans Frontières, a annoncé l’ONG ce mardi.

«Un établissement de MSF dans la province de Sadah, au Yémen, a été victime de plusieurs frappes la nuit dernières, alors que des patients et des employés se trouvaient à son intérieur», a annoncé l’ONG sur Twitter.

L’incident n’a pas fait de victimes, a ensuite annoncé plus tard un responsable de MSF.

Cependant, plusieurs personnes ont été blessées, a fait savoir la chaîne yéménite Saba news.

«Le raid aérien a eu pour conséquence la destruction de tout le bâtiment de l’hôpital avec tout ce qui se trouvait à l’intérieur, notamment les réserves de médicaments et les équipements médicaux. Plusieurs personnes ont été blessées, sans que leur vie ne soit en danger», a rapporté à la chaîne le directeur de l’hôpital Heedan Ali Mughli.

Plusieurs accidents meurtriers ont eu lieu au Yémen ces dernières semaines, qui seraient également dus aux frappes des avions de la coalition. Fin septembre, deux missiles se sont abattus sur des tentes qui abritaient une fête de mariage dans le village d’Al-Wahijah, dans le sud-ouest du Yémen. 135 personnes ont péri, y compris plusieurs femmes et enfants, dans cet accident pour lequel l’Arabie saoudite a nié sa responsabilité.

La coalition des pays arabes avec à sa tête l’Arabie saoudite a entamé en mars 2015 une campagne militaire à l’intérieur du Yémen contre les rebelles houtis, dont le mouvement «Ansar Allah» («les partisans d’Allah») s’est emparé de larges pans de territoires du pays, y compris la capitale Sanaa et la deuxième plus grande ville Aden.

En savoir plus : Crimes de guerre et transferts d'armes, le rapport d'Amnesty qui accuse la coalition arabe au Yémen

Cette campagne a attiré de vives critiques quant au nombre élevé de victimes civiles, 2 300 personnes ont en effet péri des suites des combats au Yémen lors de ces six derniers mois, selon les données de l’ONU. D’après l’Unicef, 505 enfants ont été victimes de cette campagne aérienne.

En savoir plus : L’Arabie saoudite coule l’enquête de l’ONU sur les crimes de guerre au Yémen, Washington reste muet

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales