Moscou appelle Londres à ne pas provoquer une course aux cyber-armements

Moscou appelle Londres à ne pas provoquer une course aux cyber-armements© Ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie Source: Sputnik
Maria Zakharova lors d'une conférence de presse au ministère russe des Affaires étrangères, à Moscou, le 16 septembre 2021.
Suivez RT France surTelegram

La diplomatie russe a exhorté Londres à «ne pas perdre la tête et à ne pas provoquer une nouvelle course aux armements» numériques, soulignant que Moscou propose de coopérer dans ce domaine plutôt que de recourir à une rhétorique agressive.

Le 7 octobre, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a appelé le Royaume-Uni à ne pas déclencher une course aux armements dans l'espace numérique et dénoncé les propos «hostiles» du ministre britannique de la Défense, Ben Wallace. Celui-ci a déclaré que Londres était prêt à mener des cyberattaques contre les Etats hostiles qui tenteraient de nuire au Royaume-Uni, dont la Russie.

La diplomate russe s'est exprimée en ces termes : «Nous exhortons nos adversaires à ne pas perdre la tête et à ne pas provoquer une nouvelle course aux armements cybernétiques [...] Depuis de nombreuses années, l'idée d'une nécessité de renforcer les moyens offensifs dans le domaine de l'information et dans le cyberespace a été introduite dans la conscience publique des Etats membres de l'OTAN, sous le prétexte de contrer les menaces qui émaneraient de notre pays – pas seulement de la Russie, mais la Russie est mentionnée, probablement plus souvent que tout autre Etat.»

Moscou propose de coopérer [...] plutôt que de recourir à une rhétorique agressive

Maria Zakharova a ensuite souligné que la Russie s'était toujours opposée à la militarisation du cyberespace et préconisé l'utilisation des technologies de l'information et de la communication à des fins exclusivement pacifiques.

«C'est notre priorité. Nous avons proposé à plusieurs reprises – à nos partenaires britanniques, en particulier – de tenir des consultations bilatérales d'experts. Cependant, Londres préfère ces déclarations hostiles, agressives et tout simplement déséquilibrées, et ces sorties sans fondement à l'encontre de la Russie», a-t-elle indiqué, avant de conclure en affirmant que Moscou «propose de coopérer sur l'ensemble du spectre des questions de sécurité informationnelle internationale plutôt que de recourir à une rhétorique agressive».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix