La compagnie United Airlines s'apprête à licencier 593 employés qui ne sont pas vaccinés

- Avec AFP

La compagnie United Airlines s'apprête à licencier 593 employés qui ne sont pas vaccinés© Kamil Krzaczynski Source: Reuters
Cliché pris à Chicago le 5 juin 2019 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La compagnie aérienne United Airlines a annoncé le 28 septembre qu'elle allait procéder au licenciement de 593 employés du fait qu'ils ne sont pas vaccinés. La compagnie avait envisagé dès janvier d'imposer l'obligation vaccinale en son sein.

La compagnie United Airlines, qui a demandé début août à tous ses employés aux Etats-Unis de se faire vacciner contre le Covid-19, a annoncé le 28 septembre qu'elle se préparait à licencier 593 personnes n'ayant pas apporté de preuve de leur injection. 

Sur les quelque 67 000 salariés de l'entreprise, moins de 3%, soit environ 2 000, ont demandé une exemption médicale ou religieuse. Parmi le reste des employés, plus de 99% ont choisi de se faire vacciner.

Une procédure de licenciement négociée avec les syndicats

«Nous avons exigé la vaccination pour tous les employés de United basés aux Etats-Unis pour une raison simple : assurer la sécurité de nos employés», ont souligné dans un message le patron de la compagnie, Scott Kirby, et le responsable des affaires publiques, Brett Hart. «Et la vérité est que tout le monde est plus en sécurité lorsque tout le monde est vacciné, et qu'exiger le vaccin fonctionne», ont-ils ajouté. 

Pour les 593 employés n'ayant pas apporté de preuve de vaccination, l'entreprise va lancer un processus de licenciement conformément à une procédure négociée avec les syndicats. 

«Ce fut une décision incroyablement difficile, mais assurer la sécurité de notre équipe a toujours été notre priorité», ont souligné les responsables dans le message. Scott Kirby avait indiqué dès janvier qu'il envisageait d'imposer l'obligation vaccinale à tous les employés basés aux Etats-Unis.

Selon l'agence fédérale américaine en charge du respect des lois contre la discrimination au travail (EEOC), les employeurs ont le droit d'exiger de leurs salariés se rendant sur leur lieu de travail de se faire vacciner, avec des exceptions pour raisons médicales ou objection religieuse.

United Airlines avait initialement prévu de placer le 2 octobre en congé sans solde les salariés à qui une exemption a été accordée. Mais une procédure judiciaire lancée par des employés à qui l'exemption a été refusée étant en cours, ces personnes restent pour l'instant au sein de l'entreprise jusqu'au 15 octobre en attendant une décision.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»